Mercredi 26 Septembre 2018

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Découvrir la ville > Histoire > Le musée municipal d’Histoire et d’Archéologie

Découvrir la ville

Le musée municipal d’Histoire et d’Archéologie

Le musée municipal de Longjumeau a été inauguré en 1997. Il conserve soigneusement des objets rares et uniques.

Installé dans l’Hôtel des Dauphins depuis le XVIIIe siècle, le musée municipal présente une collection de qualité. Les résultats des fouilles archéologiques, entreprises depuis plus de trente ans par l'association Renaissance et Culture, occupent une place importante. Le musée abrite également les collections provenant de l'ancien propriétaire des lieux, le Docteur Cathelin, éminent urologue mort en 1960 à l’âge de 86 ans.

Sur la façade du musée, une plaque rappelle la signature « la Paix dite de Longjumeau ». En 1562, les calvinistes, conduits par le Prince de Conde, ravagèrent la région ; toutefois Longjumeau fut épargnée grâce à un noyau important de protestants. Par la suite, Longjumeau fût choisie tout naturellement pour les négociations de paix pour clore la deuxième guerre de religion entre catholiques et protestants. Signée le 23 mars 1568 à Longjumeau, la paix fût nommée « Paix boiteuse et mal assise ». La plaque a été inaugurée en 1929.

Ce musée d’histoire naturelle est l’œuvre d’un seul homme, le Docteur Fernand Cathelin urologue. Pendant une longue partie de sa vie, il a consacré sa fortune et son temps à l’élaboration de ce musée longjumellois. Habitant avec sa famille, une ancienne auberge intitulée « Hôtel du Dauphin », il trouve en ce lieu l’emplacement idéal pour y créer un musée de 245 m². Situé face à l’église Saint-Martin, c’est un lieu historique puisque fût signée « la paix boiteuse et mal assise » mettant fin à la deuxième guerre de religion entre catholiques et protestants (ce sujet fera l’objet d’un prochain article).Très jeune, il commença ses collections extrêmement riches et variées, ce travail de titan fut récompensé lors de l’inauguration du musée le 8 juillet 1934 sous la présidence du Conseil Municipal au grand complet.

Visite guidée

Ses visites étaient très vivantes, émaillées d’anecdotes, de souvenirs parfois des plus cocasses. Elles commençaient par le premier étage en salle d’ostéologie avec la présentation de crânes humains qui pour beaucoup sont de l’époque gallo-romaine et des crânes de chimpanzés, lions, panthères…

A l’époque, on trouvait au sein du musée des collections diverses et variées…

L’ethnographie, avec des bustes humains, des pièces rares aztèques et incas, des flèches empoisonnées…

L’anatomie pathologique dont une momie de 3400 ans, un chat à huit pattes et d’autres monstruosités animales.

La paléontologie avec la présentation de défenses de mammouth, crâne d’hippopotame.

La préhistoire : très belle collection de haches polies, vaste échantillon de pierres taillées venant de tout l’héxagone,

Salle des reptiles : plus de 100 espèces, crocodiles, serpents....

Salle d’entomologie : collection aux couleurs chatoyantes de coléoptères, araignées et autres insectes.

Salle de fossiles et coquilles : dont une collection d’ammonites géantes, empreintes animales et végétales.

Salle de botanique : présentation de fruits, légumes, graines, plus de 100 variétés de bois et un herbier de six mille plantes, de quoi faire rêver les passionnés....

Salle des nids et œufs : là aussi de nombreuses variétés.

Salle des pierres et minéraux : marbres du monde entier, quartz, agathes la liste est longue, dessins et schémas des structures cristallines.

Salle des mammifères et oiseaux : opossum, coati, et pièce maîtresse : 2 cerfs naturalisés en combat.

Salles médico-chirurgicales : salles réservées uniquement aux adultes, instruments chirurgicaux et de nombreux bocaux renfermant tout ce qui représentait l’anatomie.

Il aimait répéter qu’à sa mort il ferait don du musée à Longjumeau, il mourut le 31 mars 1960 sans qu’aucune succession n’eut lieu, ses dernières volontés n’ayant pu être retrouvées.Malgré les nombreuses interventions de notre association archéologique, aucune issue n’a pu permettre la sauvegarde du lieu. En 1983, devant la dégradation de l’immeuble, ce dernier fut démoli et hélas seulement 5 % de la collection fut récupérable, triste constat. Début 1984, nous découvrons un codicille du 2 aout 1934, après recherche, le testament fut retrouvé mais les dispositions de l’époque n’étaient plus valides. Ce musée est maintenant géré par la ville et Renaissance et Culture, situé au 134 grande rue, lieu de l’hôtel du Dauphin.

Inauguré le 20 septembre 1997, le Musée municipal d’histoire naturelle et d’archéologie de Longjumeau a été réalisé en choisissant les pièces les plus remarquables parmi les collections de l’association Renaissance et Culture et de la ville, de nombreux objets en provenance de sites archéologiques, fouillés ou prospectés par notre association dans notre ville et aux alentours.

Toutes les époques y sont représentées : depuis le jurassique moyen jusqu’à nos jours, la période néolithique, l’occupation celte, la période gallo-romaine, implantations mérovingiennes et carolingiennes et de l’ancien régime.Vous y trouverez aussi des objets antiques grecs, romains et égyptiens de la donation Frédérique et Berthe Nathanson , collectionneur privé et quelques objets acquis par le Comité de Gestion.

Article rédigé par l'association Renaissance et culture

Consultez l'article "La mémoire de Longjumeau préservée par Bruno Cabot", Président de l'association Renaissance et Culture.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page