70 % des logements longjumellois étant dans le parc privé, la première piste à explorer à la recherche d’un toit est celui de l’achat ou de la location. Petit tour d’horizon du marché local.

Pour louer ou acheter un bien immobilier (appartement, maison…) on peut tenter de se débrouiller seul ou faire appel à des professionnels. À Longjumeau, neuf sérieuses agences immobilières sont prêtes à épauler votre projet. La profession est, aujourd’hui, très réglementée et le temps des dérives révolu. Pour y voir clair dans un marché parfois compliqué et s’en sortir dans un canevas de démarches fastidieuses, les connaissances d’un spécialiste représentent un avantage certain.

Louer ou acheter ?

Un peu plus d’un Français sur deux est propriétaire de son logement. Si l’accession à la propriété est l’une des préoccupations principales pour beaucoup, une personne amenée à changer régulièrement de résidence pour des raisons professionnelles aura plutôt intérêt à se tourner vers la location. La location est aussi plus adaptée aux étudiants ou aux jeunes actifs, notamment pour des raisons de budget (si l’on prend en compte les charges de copropriété éventuelles, la taxe foncière et le coût de l’énergie).

Pour un projet d’installation sur du long terme, pour les experts de l’immobilier longjumellois, il n’y a pas de doutes, c’est le moment d’acheter : les taux d’intérêt des banques sont historiquement bas, même si celles-ci restent très frileuses et demandent beaucoup de garanties. Si le loyer que l’on paye équivaut au montant du remboursement de crédit que l’on peut obtenir, autant ne pas jeter d’argent par la fenêtre !

Une ville attractive

Les professionnels de l’immobilier sont unanimes : malgré un marché de l’immobilier attentiste, Longjumeau reste une ville attractive. La proximité de Paris et la bonne desserte par les axes routiers (A10, A6, N20) ainsi que par les transports en commun (RER B et C, nombreux bus…) sont des atouts majeurs.

Le tissu local, économique et de services, maintient l’intérêt pour la ville : centre-ville commerçant, hôpital, poste, pompiers, commissariat de police, gendarmerie…

Le marché longjumellois

Difficile d’établir un prix moyen au m2 à Longjumeau, tant l’offre est disparate. Les prix à l’achat s’échelonnent entre 2 000 €/m2 et 4 000 €/m² ! Les maisons de 4-5 pièces et les appartements de 3 pièces semblent être les produits qui se vendent le mieux.

Côté location les F3 ont aussi la cote (entre 800 € et 900 €), ainsi que les F2 neufs ou récents. Un locataire d’une petite surface sera exigeant sur la desserte en transport en commun, alors que quelqu’un qui cherche plus grand voudra être proche des services et d’une école.

Acheter

Les agents immobiliers longjumellois sont unanimes : les taux d’intérêt des banques sont historiquement bas, c’est le moment d’acheter !

Un achat immobilier se concrétise progressivement. Il faut du temps, et mieux vaut être prêt au moment de prendre votre décision pour ne pas voir partir le bien qui vous intéresse dans les mains d’un autre acquéreur.

Comment aborder ce sujet ?

Soignez votre financement

Il faut prendre le temps de trouver les solutions de financement adaptées à votre profil et à votre budget. Faites d’abord le tour des prêts aidés que vous pouvez obtenir. Ensuite, ne vous contentez pas d’aller voir votre banquier, faites le tour des banques. Vous pouvez aussi vous adresser à un courtier qui se chargera de vous dénicher le meilleur financement.

Soyez confiant

L’immobilier est un domaine complexe. L’aide d’un agent immobilier n’est pas superflue. Il vous fournira des informations sur les prix et les biens à la vente en fonction de vos critères.

Soyez méthodique

Il vaut mieux être clair sur ses impératifs : nombre de pièces, confort, quartier, transports… un souhait bien exprimé évite les pertes de temps. La visite méticuleuse de plusieurs biens est fortement recommandée.

Attention travaux !

Un bien ancien avec travaux est moins cher qu’un bien rénové ou neuf mais il faut être sûr que les travaux à réaliser ne vous entraînent pas dans un gouffre financier. Mieux vaut prendre l’avis d’un spécialiste du bâtiment ou d’un architecte.

Visez juste

Si vous estimez que le prix du bien qui vous intéresse est trop élevé, faites une offre d’achat. Si le propriétaire l’accepte, vous vous engagez à l’acheter, sauf si vous ne parvenez pas à obtenir votre financement. Faites une offre qui soit cohérente avec le marché du secteur. À défaut, vous risquez de voir le propriétaire se braquer et refuser de vous vendre sa maison ou son appartement.

Louer

Une personne amenée à changer régulièrement de résidence aura plutôt intérêt à se tourner vers la location. La location est aussi plus adaptée aux étudiants ou aux jeunes actifs.

Pour trouver un logement, il faut en premier lieu savoir ce que l’on cherche ! Soyez précis dans vos critères et vos moyens et votre agent immobilier pourra cibler les offres qui retiendront votre attention. Une visite vous a séduit ? Pour obtenir le logement, il faut fournir au propriétaire un dossier complet qui le rassure et lui permet d’effectuer un choix réfléchi en votre faveur.

Un dossier complet

La loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) encadre les pièces justificatives qu’un propriétaire peut demander à un candidat à la location. Prochainement, les décrets d’application dresseront une liste exhaustive des pièces exigibles.

En revanche, le propriétaire ne peut pas exiger que vous fournissiez des documents attentatoires à la vie privée (copie de relevé de compte bancaire ou postal, etc.) et/ou sans rapport avec la location (carte d’assuré social, extrait de casier judiciaire, etc.).

Se poser les bonnes questions

Avant de faire votre choix, pensez à vous renseigner sur le montant des charges et leur distribution. Interrogez-vous sur l’isolation et le mode de chauffage. Consultez le diagnostic de performance énergétique (DPE) que doit vous remettre le propriétaire : il vous indique, en euros, le montant annuel des charges de chauffage pour une utilisation normale du logement.

La caution

Quelle que soit votre solvabilité, le propriétaire peut exiger une caution dite solidaire. Il est recommandé de la présenter dans le dossier de location. La personne caution doit, pour démontrer sa solvabilité, fournir les mêmes pièces justificatives que le locataire. Toutefois, le propriétaire ne peut vous demander de caution, s’il cotise à une assurance de garantie de loyers impayés.

Articles

COVID-19 : Où | Quand | Quoi | Comment |

Share this... Facebook Pinterest Twitter Linkedin Actualités nationales : L’évolution positive de la situation sanitaire...