Afin d’assurer un cadre de vie agréable et de gérer les déchets produits par les habitants, plusieurs acteurs œuvrent au quotidien.

Le Syndicat Mixte des Ordures Ménagères de la Vallée de Chevreuse (SIOM) à la compétence liée à la collecte et le traitement des déchets sur un territoire comprenant 21 communes et plus de 200 000 habitants. Les calendriers de collecte sont consultables sur le site internet du SIOM ainsi que toutes les démarches pour gérer au mieux vos déchets. Le SIOM gère les ordures ménagères, les déchets végétaux, le tri sélectif du verre et des emballages mais aussi les encombrants. Attention tous les déchets ne sont pas des encombrants et ne seront donc pas ramassés par le SIOM. Ces déchets deviennent donc des dépôts sauvages qui dégradent notre cadre de vie et coûtent à la collectivité.

Un arrêté municipal approuve le règlement de collecte du SIOM (téléchargeable) qui définit les modalités de collecte mais aussi les sanctions en cas de non-respect des consignes.

Le tri sélectif

La commune de Longjumeau est adhérente au SIOM, principal acteur du tri sélectif.

Le SIOM s’est engagé, aux côtés de Citéo (ex Eco-Emballages) pour faciliter le tri et faire progresser le recyclage sur le territoire. Depuis octobre 2016, tous les emballages en plastique ont rejoint les bacs jaunes. Vous pourrez déposer dans le BAC JAUNE (bac de tri) TOUS les emballages ménagers sans distinction : emballages en métal, en papier, en carton… et nouveau : TOUS les emballages en plastique, sans exception ! Trier devient plus facile… Et c’est utile puisqu’un déchet bien trié peut être recyclé.

Que mettre dans le bac jaune ? ∙ Tous les emballages plastiques ∙ Tous les emballages métalliques ∙ Tous les emballages carton ∙ Tous les papiers ∙ Les briques alimentaires les interdits : ∙ Les restes alimentaires ∙ Les emballages imbriqués ∙ Les pots et bombes de peinture ∙ Les objets plastiques (hors emballages)

Que mettre dans le bac grenat ? ∙ Les objets plastiques (hors emballages) ∙ Les restes de repas ∙ Les couches-culottes, mouchoirs et essuie-tout ∙ Les ampoules à filament les interdits : ∙ Les aérosols et flacons dangereux/inflammables ∙ Les piles et batteries ∙ Les bouteilles de gaz

Des autocollants destinés à être déposés sur le couvercle de votre bac jaune sont à votre disposition au SIOM pour vous aider au quotidien et vous permettre d’éliminer vos déchets de manière responsable.Si vous estimez, à l’usage, que votre bac jaune est insuffisant pour contenir tous vos déchets recyclables hebdomadaires, vous pouvez demander un bac supplémentaire en vous adressant directement au SIOM au 01 64 53 30 00 ou contact@siom.fr

Les dessous du tri sélectif

À la réception des bacs jaunes au sein du centre de tri, un premier tri manuel est effectué afin d’écarter les déchets indésirables (sacs plastiques…). Un second tri permet de répertorier et de distinguer les déchets selon leur matière. Puis, un ultime tri sépare les récipients transparents (bouteille d’eau) des bouteilles opaques ou colorées (produits d’entretien) et des briques alimentaires.

Encombrants et déchets spéciaux

Qu’ils soient trop volumineux ou trop polluants, certains déchets ne peuvent pas être collectés lors du ramassage des ordures ménagères. Mais il existe des solutions. Encore faut-il respecter les règles !

Les encombrants : à domicile et à la déchetterie

Les objets volumineux (mobiliers, matelas ou sommiers) sont collectés pour vous par le SIOM devant chez vous une fois par mois. Une seule chose à faire : sortir vos encombrants la veille au soir (pas avant) sans gêner le passage ou la circulation sur les trottoirs.

Par principe, la collecte a lieu chaque mois, le 1er jeudi pour le centre et le 1er vendredi pour Balizy-Gravigny. Cependant, il convient de vérifier le calendrier de collecte car il peut évoluer notamment en fonction des jours fériés. En dehors de ces dates, et des types de déchets autorisés à être présentés à la collecte, les dépôts sont considérés comme sauvages (interdits par la loi du 15 juillet 1975) et vous exposent à des contraventions. Les gravats ne sont pas des encombrants, ils doivent être déposés à la déchetterie de Villejust.

Les gravats : à la déchetterie

Les gravats ne sont pas des encombrants. Les gravats sont des matériaux issus du bricolage, de travaux domestiques (pierre, sable, terre, parpaing, béton, carrelage…). Ils ne doivent en aucun cas être mis dans les bacs à ordures ménagères, ni déposés sur le trottoir le jour des encombrants, les gravats n’étant pas des déchets inertes. Ils doivent être déposés à la déchetterie de Villejust. Ces déchets sont ensuite utilisés comme remblais de carrière ou de centre d’enfouissement. Pour les plus gros volumes, il convient de faire appel à un professionnel figurant dans l’annuaire et, dans ce cas, la prestation sera payante. Par ailleurs, si vous faites faire des travaux par une entreprise, le prix de la mise en décharge doit être inclus dans votre devis.

Les déchets électroniques : à la déchetterie et au dépôt du CTM

Réfrigérateurs, télévisions et autre matériels informatiques et électriques sont ce que l’on appelle des D3E (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques). Il est interdit de les déposer sur le trottoir lors de la collecte des encombrants. Dangereux pour la santé et l’environnement, ils doivent suivre des filières spécifiques de traitement. C’est pourquoi vous devez les faire reprendre par le distributeur lors d’un nouvel achat ou les déposer à la déchetterie de Villejust ou au dépôt du Centre Technique Municipal, 25 rue Léontine Sohier, ouvert le mercredi de 13h30 à 16h45 et le samedi de 9h à 12h.

Les déchets ménagers spéciaux : à la déchetterie et au dépôt du CTM

Certains déchets, parce qu’ils sont particulièrement polluants, ne peuvent être laissés sur les trottoirs pour une collecte et encore moins vidés dans l’évier. Pour les recueillir, le Centre Technique Municipal dispose à son dépôt d’une armoire, tout comme à la déchetterie du SIOM.
Les déchets spéciaux sont :

  • les acides : chlorhydrique/sulfurique (acide batterie)
  • les bases : soude caustique, débouche évier, révélateur photo, négatifs…
  • les produits pâteux : colles, cires, vernis, peintures, graisses, cosmétiques…
  • les bombes aérosols de tous types,
  • les solvants liquides : détergents, diluants, détachants, essence, solvants, lubrifiants…
  • les comburants : eau oxygénée, désherbants au chlorate de soude, nitrite, nitrate…
  • les médicaments,
  • les huiles : végétales, de vidange…
  • les piles, néons, ampoules…
  • les cartouches.

Dépôt du Centre Technique Municipal, 25 rue Léontine Sohier, ouvert le mercredi de 13h30 à 16h45 et le samedi de 9h à 12h.

Collecte du verre

La collecte du verre se fait par apport volontaire pour des raisons économiques et écologiques, et 26 points de collecte sont répartis en ville.

D’un point de vue environnemental cela permet de :

  • Réduire le nombre de bennes en circulation et avec lui, les émissions de polluants et de gaz à effet de serre (+/- 30 tonnes de CO2 en moins)
  • Limiter les nuisances liées à ces collectes : diminution du bruit et diminution du trafic (environ 10 bennes par semaine)
  • Économiser les ressources : un camion de collecte consomme 70 litres de gazole aux 100 km.
  • Améliorer la qualité du verre collecté et recyclé. Le verre en apport volontaire est moins pilé et les erreurs de tri réduites : moins de verres cassés, faïence, ampoules qui nuisent à la qualité du verre recyclé.

Les végétaux

La collecte des végétaux s’effectue toutes les semaines, sauf durant les mois d’hiver (voir calendrier de collecte du SIOM), toutes les deux semaines. Les déchets végétaux sont déposés dans des sacs spéciaux, ces sacs peuvent être obtenus sur présentation d’un justificatif de domicile au dépôt du Centre Technique Municipal, 25 rue Léontine Sohier, ouvert le mercredi de 13h30 à 16h45 et le samedi de 9h à 12h.

Où jeter votre sapin ?

Comme tout autre déchet, le sapin ne doit pas être jeté n’importe où ! L’abandon d’un sapin sur la voie publique est passible d’une amende de 150 euros.

Le compostage

Alors que la poubelle d’un ménage est constituée à 50 % de déchets organiques biodégradables, le compostage paraît une solution pour limiter la quantité de déchets collectés par la collectivité. Réduire le volume d’ordures ménagères à traiter par la collectivité, enrichir son jardin sans frais… Les avantages du compostage sont nombreux.

Le compost est le résultat d’une fermentation de déchets de nature organique ou végétale. Pour optimiser cette fermentation, il est indispensable d’avoir un taux d’humidité élevé et une bonne aération : il s’agit donc de placer votre composteur dans un endroit ombragé. De la même façon, il est très important que le compost soit en contact direct avec le sol de votre jardin. Les larves, insectes, champignons et bactéries viendront faire leur « nid » dans ce compost ; ils favorisent l’aération, dégradent les déchets et améliorent la qualité de votre compost.

Mais pour faire du bon compost, vous devez mettre les « bons ingrédients ». Presque tous les déchets organiques ménagers sont autorisés. Les fruits et légumes avariés, toutes les épluchures, les coquilles d’œufs écrasés, les coquilles de fruits secs, la viande, le poisson, le thé, le café, les mouchoirs en papier…

Les déchets du jardin sont évidemment les bienvenus à l’exception des branches et troncs supérieurs à 1 cm de diamètre. Il faut tenter de couper au maximum les déchets en petits morceaux, voire les broyés si cela est possible.

Si le compost est un composant naturel, les déchets y étant introduits doivent l’être également, ainsi il ne doit pas contenir ni plastiques, ni métaux, substances polluantes, toxiques ou infectieuses. Il est nécessaire de faire attention à ne pas y mettre d’écorces d’agrumes qui repousseraient certains insectes utiles à la fermentation. Vous ne devez jamais mettre plus de 25 % du même déchet dans votre composteur, comme pour la cuisine, les doses doivent rester convenables.

Pour améliorer les performances et la rapidité de formation du compost, plusieurs petites techniques sont possibles. La plus simple est de le brasser de temps en temps. Ce geste simple permettra d’aérer votre compost et d’homogénéiser son contenu. Une autre solution est d’utiliser un activateur, de préférence naturel (ajouts de micro-organismes, insectes, lombrics) ou chimique, mais toujours écologique. Arroser de temps en temps votre compost (s’il vous paraît sec) vous permettra d’augmenter les performances de compostage très simplement.

Ramassage des végétaux

Les branches ne doivent pas excéder un mètre de longueur pour être collectées.
La collecte des végétaux s’effectue toutes les semaines, sauf durant les mois d’hiver, toutes les deux semaines.

  • Collecte du mardi – secteur 1
  • Collecte du mercredi – secteur 2

Pensez à sortir vos sacs à végétaux la veille au soir de la collecte (pas plus tôt) afin de réduire la gêne sur le trottoir.

Déchetterie

Déchetterie de Villejust
Parc d’activités de Courtabœuf, chemin départemental 118
01 64 53 30 30

Du lundi au samedi de 9h à 17h45 sans interruption, et le dimanche et jours fériés de 9h à 13h.
Fermetures annuelles : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août et 25 décembre.
Fermetures annuelles : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août et 25 décembre.
L’accès est gratuit pour les habitants des communes du SIOM sur présentation d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile de moins de trois mois.