Le compostage, une solution à la réduction des déchets

Publié le 29 janvier 2020

Alors que la poubelle d’un ménage est constituée à 50 % de déchets organiques biodégradables, le compostage paraît une solution pour limiter la quantité de déchets collectés par la collectivité. Réduire le volume d’ordures ménagères à traiter par la collectivité, enrichir son jardin sans frais… Les avantages du compostage sont nombreux.

Le compost est le résultat d’une fermentation de déchets de nature organique ou végétale. Pour optimiser cette fermentation, il est indispensable d’avoir un taux d’humidité élevé et une bonne aération : il s’agit donc de placer votre composteur dans un endroit ombragé. De la même façon, il est très important que le compost soit en contact direct avec le sol de votre jardin. Les larves, insectes, champignons et bactéries viendront faire leur « nid » dans ce compost ; ils favorisent l’aération, dégradent les déchets et améliorent la qualité de votre compost.

Mais pour faire du bon compost, vous devez mettre les « bons ingrédients ». Presque tous les déchets organiques ménagers sont autorisés. Les fruits et légumes avariés, toutes les épluchures, les coquilles d’œufs écrasés, les coquilles de fruits secs, la viande, le poisson, le thé, le café, les mouchoirs en papier…

Les déchets du jardin sont évidemment les bienvenus à l’exception des branches et troncs supérieurs à 1 cm de diamètre. Il faut tenter de couper au maximum les déchets en petits morceaux, voire les broyés si cela est possible.

Si le compost est un composant naturel, les déchets y étant introduits doivent l’être également, ainsi il ne doit pas contenir ni plastiques, ni métaux, substances polluantes, toxiques ou infectieuses. Il est nécessaire de faire attention à ne pas y mettre d’écorces d’agrumes qui repousseraient certains insectes utiles à la fermentation. Vous ne devez jamais mettre plus de 25 % du même déchet dans votre composteur, comme pour la cuisine, les doses doivent rester convenables.

Pour améliorer les performances et la rapidité de formation du compost, plusieurs petites techniques sont possibles. La plus simple est de le brasser de temps en temps. Ce geste simple permettra d’aérer votre compost et d’homogénéiser son contenu. Une autre solution est d’utiliser un activateur, de préférence naturel (ajouts de micro-organismes, insectes, lombrics) ou chimique, mais toujours écologique. Arroser de temps en temps votre compost (s’il vous paraît sec) vous permettra d’augmenter les performances de compostage très simplement.

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin