Significative des constructions en pierre meulière qui ont fleuri dans le sud de la région parisienne à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, la Halle Mandela, était auparavant un bâtiment privé. S’il n’a jamais servi d’habitation, le lieu a en revanche abrité différentes entreprises locales jusque dans les années 1950, date à laquelle les activités ont progressivement cessé et le bâtiment délaissé.

Avant 2013, la Halle Mandela était ainsi mal connue des habitants. Il fallut attendre la création du parc urbain Nelson-Mandela, en décembre 2013, pour conférer à ce bâtiment, devenu propriété de la ville, une plus grande visibilité.

Au printemps 2014, des premiers travaux a minima, pour 80 000 euros ont été réalisés afin de sécuriser la Halle Mandela et lui permettre d’accueillir du public.

La Halle Mandela accueille alors plusieurs manifestations régulières chaque année comme la cérémonie des vœux et de nombreux événements culturels (Longju’bulles, les Heures musicales…). Cependant, la faiblesse de l’isolation empêchait l’installation de tout système de chauffage et l’absence de sanitaires privait la Halle d’accueillir dignement d’autres événements.

Un écrin pour les événements de la ville

Ainsi, en 2018, quatre années après son ouverture au public, la Halle Mandela fermait de nouveau ses portes pendant six mois. Outre la réfection de la toiture, le traitement de la charpente, la création de sanitaires, l’amélioration thermique et acoustique du bâtiment et la rénovation complète de l’électricité pour se mettre aux normes, la Halle Mandela est équipée de dispositifs scéniques modernes pour s’adapter à l’accueil d’événements publics.

Des travaux à hauteur de 600 000 euros, subventionnés à 50% par la Communauté d’agglomération Paris-Saclay.

En mars 2019, les 302 m2 de la Halle Mandela rénovée sont de nouveau ouverts au public. Depuis l’Expo Japon, première exposition à reprendre possession des lieux, de nombreux rendez-vous culturels profitent de son écrin.

Agenda
Voir tous les évènements