Réouverture des écoles : une « rentrée » en toute sécurité lundi 18 mai

Publié le 7 mai 2020

Pour laisser le temps aux services municipaux et aux équipes enseignantes d’organiser les modalités de reprise des cours en classe et s’assurer de ne faire courir aucun risque aux enfants et aux personnels, la ville de Longjumeau a pris la décision de réouvrir les écoles à partir du lundi 18 mai 2020.

Pourquoi ?

Le département de l’Essonne étant encore placé en zone rouge, le protocole sanitaire qui s’applique impose des mesures strictes. Mesures qui n’ont pu être mises en place qu’après des échanges quotidiens entre les services municipaux, les services de l’Education Nationale et les directeurs d’écoles.

Lors de la semaine du 11 au 15 mai, toutes les mesures sanitaires prises seront vérifiées, école par école. Dans le même temps, chaque famille concernée sera contactée par la direction de l’école qui leur indiquera si leur enfant pourra être accueilli et si oui, selon quelles modalités.

Pour qui ?

Le 18 mai, il sera impossible d’accueillir tous les enfants. A Longjumeau comme dans la quasi-totalité des communes, cette réouverture s’effectuera de façon progressive, à l’image du déconfinement en général et en particulier pour le secteur scolaire.

À Longjumeau, pour assurer cette « rentrée » dans les meilleures conditions sanitaires possibles dès le 18 mai, la Ville et l’Education Nationale ont décidé d’accueillir en priorité des enfants de tous les niveaux mais selon des critères précis (qui pourront progressivement être élargis si la situation le permet).

Ne retourneront à l’école le 18 mai que :

  • les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise (soignants, forces de l’ordre, aide sociale à l’enfance, personnels pénitentiaires, sapeurs-pompiers…) ;
  • les enfants des personnels permettant la réouverture des structures accueillant des enfants : enseignants et personnels intervenant dans les écoles et les accueils Petite Enfance ;
  • les élèves ayant besoin de consolider des apprentissages fragiles ;
  • et, enfin, les enfants dont les parents doivent absolument reprendre le travail (sur justificatif de leur employeur).

Le périscolaire :

Les enfants accueillis à l’école pourront bénéficier des accueils du matin et du soir ainsi que du service de restauration scolaire : un repas fourni par la Ville leur sera proposé.

Et après ?

La possibilité d’accueillir les autres enfants ne relevant pas de ces critères prioritaires sera examinée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire au plan national et local et chaque famille en sera informée individuellement.