Budget participatif écologique de la Région

Publié le 14 octobre 2021

Je vote pour les projets Longjumellois !

Dans le cadre du budget participatif écologique de la Région, 5 projets de la Ville, dont 2 portés par l’association ACIEL, ont été retenus. Nous avons besoin de vos votes pour qu’ils soient financés !

Comment voter ?
Vous pouvez voter dès le début du mois d’octobre. Il suffit de vous inscrire sur la plateforme de la Région, puis de vous rendre sur les pages des projets et de choisir ceux qui vous plaisent. Vous pouvez voter pour autant de projets que vous le souhaitez, dans la limite d’un vote par projet.

Les projets qui auront obtenu le plus de voix seront déclarés lauréats jusqu’à épuisement du budget alloué par la Région Île-de-France pour cette 3e session du Budget Participatif écologique.

Grâce à vous, nos projets pourront être concrétisés !

La Région Île-de-France a lancé un appel à financement participatif pour des projets écologiques à la fois utiles, innovants et solidaires, auxquels elle consacre 500 millions d’euros sur 5 ans.

Lancée à l’été 2020, cette démarche citoyenne inédite à l’échelle d’une région invite tous les Franciliens à participer : en proposant des projets qui préservent l’environnement ou en votant pour leurs propositions favorites. Pour cette 3e session, le dépôt des projets est clos mais vous êtes invités à voter en ligne, dès le début du mois d’octobre, pour ceux que vous souhaitez voir se réaliser. Sept projets de la Ville, dont trois portés par l’Association ACIEL, ont été retenus :

Création d’un petit verger

Situé en prolongement du verger pédagogique, cet espace sera destiné à faire pousser des fruits à coques (noix, noisettes, etc.) ainsi que des haies arbustives à fruits rouges (groseilles et framboises). Les Longjumellois pourront en profiter lors des jours de cueillette.

Mise en place d’une gestion centralisée d’arrosage automatique

La mise en place d’une gestion centralisée des systèmes d’arrosage automatique des différents massifs de fleurs de la Ville permettrait de réaliser jusqu’à 80 % d’économie d’eau, l’arrosage ne se déclenchant qu’en cas de besoin grâce à des capteurs.

Éclairage des cours de tennis 

Le remplacement des lampes actuelles de cours de tennis couverts 7 et 8 du stade Frédérick Langrenay, très énergivores, par des projecteurs à leds plus économiques et l’installation d’un capteur de présence pour une gestion automatisée de l’allumage permettraient de limiter la consommation d’énergie.

Nichoirs à mésanges et autres oiseaux (ACIEL)

La mise en place d’ateliers avec des enfants et des adultes pour la fabrication, la décoration et la gestion de nichoirs, qui seront installés à proximité des arbres à chenilles processionnaires, permettra de lutter naturellement contre cet indésirable. La mésange est en effet un prédateur redoutable. Un projet ludique permettant de créer du lien entre les générations et de faire mieux connaître le rôle des oiseaux et des insectes dans la nature.

Jardin partagé de l’Yvette (ACIEL)

Dans le cadre de la création de jardins pieds d’immeubles, en collaboration avec le service transition écologique de la Ville, l’association ACIEL souhaite créer un jardin partagé au bord de l’Yvette pour produire légumes, fleurs, fruits, plantes aromatiques et médicinales et créer un lieu de convivialité et de partage entre les générations et les cultures.