Samedi 18 Novembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Vie de quartier > Sécurité et prévention > Contrat Local de Sécurité de la Ville > Un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

Vie de quartier

Un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

En décembre, le CLSPD s’est réuni pour faire le point sur les actions menées par les différents acteurs pour la sécurité des longjumellois.

Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) rassemble une fois par an tous les acteurs intervenants dans le champ de la prévention et de la sécurité autour du maire de la ville : police nationale, police municipale, justice, éducation nationale, bailleurs sociaux, représentants de locataires, pompiers, hôpital, transporteurs et associations d’insertion.

Le but de cette réunion est de faire un état des lieux de la situation sur le territoire de la commune et de lancer des pistes d’actions. Ainsi grâce aux actions et dispositifs votés en son sein, le maire use de son droit de rappel à l’ordre pour les incivilités ou les faits mineurs avant qu’ils ne deviennent plus grave. Des campagnes de prévention ont été menées en ville, les lieux d’implantation des caméras de vidéo-protection y ont été choisis, des personnes ont été accueillies pour accomplir leurs travaux d’intérêt général (TIG) afin de prévenir la récidive...

Des actions coordonnées

Ce conseil permet surtout d’organiser des actions coordonnées sur des secteurs identifiés, en liaison avec les riverains. Par exemple, sur l’année 2013, une médiation a été entreprise pour apporter une réponse aux regroupements de jeunes au Bief par un accompagnement dans la création d’une association leur permettant de pouvoir bénéficier d’une mise à disposition de locaux communaux et ainsi d’éviter les nuisances occasionnées sur la voie publique. Rue du Soleil Levant, la présence quotidienne des forces de l’ordre complétée par un rappel à l’ordre du maire a permis de réduire les nuisances subies par les riverains en période estivale notamment.

Toujours en 2013, les problèmes de trafic de drogue sur les berges de l’Yvette ont été réglés par des interventions des forces de l’ordre qui ont conduit à des interpellations. Le même dispositif a été déployé sur la résidence Les Sources.

Des renforts demandés

Madame le Maire a profité de la réunion du CLSPD du 16 décembre 2013 pour demander au Directeur départemental de la sécurité publique des renforts de police pour lutter contre les trafics de drogue à la Rocade et Bel-Air. Ces derniers sont actuellement en cours de déploiement, notamment les Compagnies républicaines de sécurité (CRS). Le travail est encore long pour arriver à une situation apaisée mais la Ville persévère.

De même, le maire a signé avec le procureur de la République un protocole de mise en œuvre de la transaction. Sous ce terme légal, il s’agit d’une action rapide qui peut être mise en place par le maire pour obtenir réparation sur des préjudices causés à des biens de la commune (dégradation de mobilier urbain, tags...). Le contrevenant est invité à réparer immédiatement le préjudice, soit par une indemnisation financière, soit par une activité non rémunérée au profit de la commune. Cette mesure alternative permet une réponse immédiate et efficace aux problèmes de sécurité et contribue à la prévention de la récidive.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page