Dimanche 19 Novembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Vie de quartier > Redynamiser le commerce > Retour sur la 50e édition de la Braderie

Vie de quartier

Retour sur la 50e édition de la Braderie

Samedi 4 octobre, de 9h à 18h, la braderie a animé les rues de Longjumeau pour la cinquantième fois !

La Braderie, c’est le grand rendez-vous commerçant et festif de l’année à Longjumeau. Très attendue par les chalands et les curieux, elle emplit la Grande rue, du matin au soir, de ses bonnes affaires et de ses parfums de produits de bouche. Certes, le temps des Casseurs d’assiette est révolu, mais le spectacle des camelots faisant l’article vaut toujours le détour !

Flâner ! Acheter !

Dès 9h, les commerçants de la ville et les exposants avaient sorti leurs meilleures affaires, tandis que les Longjumellois avaient déballé sur le trottoir du vide-grenier leurs trésors à bas prix.

Back to the sixties

Les années 60 étaient reines dans le parc Mandela. Emmaüs et les amis du musée du bois blanc avaient concocté une exposition de vêtements et d’objets typiques des années yéyé. Un quizz permettait de tester nos connaissances sur l’actualité (cinéma, musique, politique, sport…) de cette décade. Plus centrée sur le passé Longjumellois, une exposition photos retraçait les grands moments de l’histoire de notre brocante.

Les Rocker’s

Bernard, Joël, et Daniel faisaient déjà les beaux jours du Golf Drouot et autres mythiques scènes rock parisiennes dans les années 60. Ce jour, les Rocker’s enflammaient la scène du parc Mandela pour le plaisir des fans du King, de Gene Vincent, d’Eddy Cochran, de Vince Taylor…

Depuis 1965

La Braderie est née pendant le mandat de M. Colin sous l’impulsion de Max Chadel, personnage haut en couleur. Organisée le premier week-end d’octobre, elle venait prendre la suite de la foire à la Tomate de Montlhéry (début septembre) et de la foire aux Haricots d’Arpajon (mi-septembre).Fête populaire par excellence, la braderie mélangeait déjà exposants professionnels et particuliers venus vider leur grenier.« A L’époque, il n’y avait pas la même offre de loisirs qu’aujourd’hui, ni la même offre commerçante, explique Patrick Chadel, conseiller municipal et fils du créateur. La Braderie ressemblait à une foire à la ferraille. Elle permettait aux Longjumellois de faire des affaires, de trouver des produits régionaux, des outils… et de se distraire. Nous essayons aujourd’hui de retrouver cet esprit. »

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page