Jeudi 19 Octobre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Vie de quartier > Redynamiser le commerce > Le FISAC entre en action > Une façade toute neuve grâce au FISAC

Vie de quartier

Une façade toute neuve grâce au FISAC

Audietis, spécialisé dans la correction auditive, est l'une des premières boutiques à avoir bénéficié des subventions FISAC.

La première devanture de magasin à bénéficier de l'aide du FISAC est assez symbolique car située à l'entrée de la partie commerçante de la rue du Pdt F. Mitterrand. Marc Boulet est audioprothésiste. Il est à la tête de sept boutiques Audietis en Ile-de-France, dont une installée à Longjumeau depuis 2003. Informé par un courrier de la mairie de Longjumeau des possibilités offertes par le FISAC, il monte un dossier de demande de subvention pour rénover la façade de son commerce. Le comité de pilotage technique, comprenant des représentants de la Ville, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Essonne (CCI), de la Chambre des Métiers de l’Essonne et de l’Association des commerçants longjumellois (ACIL 2000), approuve sa demande en février 2010.En juillet, Marc Boulet signe une convention avec la Ville. Ce document atteste qu’une subvention à hauteur de 40 % du montant total des travaux envisagés sera versée au commerçant. Cette subvention est financée à part égale par la Ville et le fond FISAC.Les travaux concernent la réfection de la façade (enduit et peinture) et la pose de deux enseignes et leur éclairage. Les premiers devis effectués tablent sur un coût total de 17 783 €. L’aide s’élèvera donc à 7 113 €.En octobre, la devanture de la boutique Audietis est flambant neuve. Au final, les travaux n’ont coûté que 10 921,69 €. Une subvention de 4 368,68 € est donc attribuée ; 2 184,34€ versés par la Ville et la même somme obtenue du fond FISAC. Marc Boulet est convaincu : « Ce dispositif est vraiment intéressant. C’est important qu’un centre-ville soit attractif. Là, grâce à quelques démarches très simples, on obtient un résultat très positif. Je ne peux qu’encourager les commerçants longjumellois à en profiter ! »

 

Fréderic Serré, bar l’Excuse« A peine arrivé, il y a 4 ans, j’avais fait des devis et j’avais reculé devant le montant des travaux. Grâce à l’aide du FISAC, je refais ma vitrine, l’issue de secours et la petite baie vitrée du fond. J’améliore l’esthétique, l’isolation thermique et sonore, et la sécurité des lieux.Ce genre de travaux, un jour ou l’autre, j’aurai dû les faire. Les démarches sont faciles, le questionnaire à remplir est simple, les pièces à fournir basiques, l’engagement est souple. Et c’est statistique : une nouvelle vitrine draine un flux de 10 à 15 % de fréquentation supplémentaire ponctuelle, après à nous de les capter ! Je le dis à tous mes confrères, c’est le moment d’en profiter, faites-le ! »

Michel et Maryvonne Clisson, M Coiffure « Un commerce qui se rénove, c’est un commerce qui vit, les clients le remarquent. Nous avions depuis longtemps des projets de travaux mais,dans une conjoncture difficile, ce n’est pas possible. L’aide du FISAC a boosté notre décision. Nous avons fait des devis pour remplacer des sièges, refaire les peintures et améliorer la décoration extérieure, puis transmis notre dossier en mairie qui s’est quasiment occupée de tout. Les travaux vont commencer la dernière semaine de février. J’espère que de nombreux commerçants longjumellois vont profiter du FISAC, pour rendre la ville plus attractive. Il faut profiter de l’opportunité, c’est rare d’avoir de telles subventions. »

Jean-Claude Hubert, boucherie Hubert « Quand j’ai eu connaissance des aides FISAC, j’ai contacté la mairie pour savoir si le remplacement de la vitrine froide, à l’intérieur du magasin, pouvait entrer dans le cadre des subventions. C’était un projet auquel je réfléchissais déjà, et le coup de pouce du FISAC a grandement accéléré les choses. Nous étions parmi les tous premiers et dès le mois de juillet, les travaux avaient lieu. La mairie est venue constater la réalisation des travaux et dans le mois qui suivait, nous avons perçu les aides. J’encourage tous les commerçants qui ont des travaux prévus à en profiter. »

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page