Dimanche 24 Septembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Mes outils > Agenda > Culture (archives) > Heure musicale : Sara Lazarus

Heure musicale : Sara Lazarus

Le Dimanche 7 Février
Horaires : exceptionnellement à 18h
Lieu : Auditorium du théâtre, rue de la peupleraie

Il y a 20 ans Sara Lazarus décrochait la plus prestigieuse récompense du monde du jazz : le premier prix du concours Thelonious Monk. Celle qui rêvait enfant de devenir chanteuse de comédie musicale perçait dans le Jazz. Aujourd’hui, la plus française des américaines, est considérée par tous ses pairs comme la plus talentueuse des chanteuses jazz.

Pour son concert longjumellois, Sara Lazarus, accompagnée d’Alain Jean-Marie au piano, Gilles Naturel à la contrebasse, et Philippe Soirat a la batterie, va rendre un hommage à Billie Holiday qui aurait eu 100 ans en 2015. Une occasion unique d’être ému par les vibrations vocales de Sara, par son feeling, par sa sincérité débordante… un « hymne à la joie du jazz ».

Pourquoi reprendre du Billie Holiday ?

Billie Holiday est une chanteuse incontournable et très touchante. Son phrasé était unique, et elle savait jouer avec la mélodie d’une façon unique, tout en subtilité. Je chanterai des standards de Billie ainsi que quelques-unes de ses compositions. C’est un retour aux sources car c’est sur ce répertoire que j’ai fait gamme. Je porte ces chansons en moi depuis très longtemps, et j’espère transmettre au public les émotions qu’elles m’ont procurées.

Avec Alain Jean-Marie au piano…

…oui, Alain, maitrise ce répertoire comme personne. C’est pour moi certainement le plus grand pianiste BeBop au monde ! C’est un des premiers musiciens avec qui j’ai travaillé en France et depuis notre complicité n’a fait que se renforcer.

Quels sont vos projets pour 2016 ?

Je réfléchis à un nouvel album. Ma carrière est principalement européenne et française. L’accueil et le soutien de mes projets et du jazz en général, est ici, incroyable, chaleureux, merveilleux… Mais les États-Unis restent le pays du jazz et de ses grands maîtres. Alors pourquoi pas un album américain ? Travailler à New-York par exemple ? Je ne sais pas encore…

Entrée libre, concert gratuit

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page