Jeudi 17 Août 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Famille > Petite enfance > Naître à Longjumeau > J’attends un enfant

Famille

J’attends un enfant

La grossesse étant confirmée, certaines démarches doivent être effectuées avant et après la naissance pour informer les organismes concernés et bénéficier de vos droits.

Dès que la grossesse est confirmée par un médecin

  • S’inscrire auprès d’une maternité
  • Transmettre la déclaration de grossesse à la caisse d’assurance maladie et à la caisse d’allocations familiales
  • Effectuer les examens médicaux obligatoires
  • Déclarer la grossesse à son employeur (ou à Pôle emploi)

Dès le 5e mois de grossesse

  • Faire les démarches nécessaires pour l’inscription en crèche

Dans les 15 jours qui entourent la naissance

Le père de l’enfant bénéficie d’un congé de 3 jours à l’occasion de la naissance. Il peut le prendre dans les 15 jours qui précèdent la date présumée de l’accouchement ou dans les 15 jours qui suivent la naissance.

Dans les 3 jours qui suivent la naissance

  • Choisir le prénom et le nom de l’enfant
  • Déclarer la naissance à la mairie du lieu de naissance

Dans le mois suivant la naissance

  • Informer les organismes qui gèrent les prestations sociales (CAF, CPAM, mutuelle...).

Dans les 4 mois maximum

  • Le père peut faire une demande de congé de paternité (11 à 18 jours).

Dans les 6 mois maximum

  • Débloquer tout ou partie de l’épargne salariale des parents auprès de sa direction des ressources humaines.

L’année qui suit celle de la naissance

  • Déclarer à l’administration fiscale le changement de situation

À tout moment après la naissance

  • Demander une aide financière aux organismes qui gèrent les prestations familiales
  • Chercher une aide pour la garde d’enfants
  • Demander un congé spécifique pour l’un des deux parents (congé parental d’éducation, congé de présence parentale)

source : www.service-public.fr

 

Bien choisir son prénom...

Les prénoms de l’enfant sont choisis par ses père et mère. Si le prénom choisi peut nuire à l’intérêt de l’enfant (prénom ridicule par exemple) l’officier d’état civil avertit le procureur de la République qui peut saisir le juge aux affaires familiales et demander la suppression du prénom sur les registres de l’état civil.

...et son nom

Depuis 2005, un enfant peut porter :

  • soit le nom du père,
  • soit le nom de la mère,
  • soit les 2 noms accolés dans un ordre choisi par eux et dans la limite d’un seul nom de famille pour chacun s’ils portent eux-mêmes le nom de leurs 2 parents.

En cas de doute, le service Etat-civil peut vous aider.


Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page