Jeudi 17 Août 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Famille > Jeunesse > Les collèges et lycées > De l’art géométrique au lycée Jean Perrin

Famille

De l’art géométrique au lycée Jean Perrin

Du 28 janvier au 17 février le lycée des métiers Jean Perrin accueille trois artistes internationaux.

A l’initiative d’Antoine Puléo, adjoint à la culture de Longjumeau, le centre d’art longjumellois « Aller Simple » et le lycée Jean Perrin mettent en œuvre une belle collaboration : une exposition d’art moderne. Madame Pommat, proviseur, et l’équipe pédagogique d’arts plastiques se sont immédiatement investies dans la réalisation de cet ambitieux projet, promesse pour les élèves d’une ouverture à un univers à découvrir. Le centre « Aller Simple » accueille également avec enthousiasme cette démarche. « Il y a maintenant une dizaine d’années, une superbe exposition avait déjà été organisée dans ce bâtiment auquel Pascale Seurin, architecte de renom, a donné un esprit singulier. » rappelle Catherine Topall, la responsable de la galerie. Trois semaines durant, les élèves du lycée et les Longjumellois pourront prendre connaissance du travail de trois représentants reconnus de l’art géométrique contemporain.

Le programme

Exposition : Vera Molnar, Judith Nem’s et Torsten Ridell

Du jeudi 28 janvier au mercredi 17 février au lycée Jean Perrin de Longjumeau, 24 rue Léontine Sohier

  • Jeudi 28 janvier 17h30 : vernissage de l’exposition
  • Jeudi 4 février à 18h, dans l’amphithéâtre du lycée : intervention de Domitille d’Orgeval, docteur en histoire de l’art, commissaire d’exposition, qui, à partir des œuvres de Vera Molnar, Judith Nem’s et Torsten Ridell, évoquera l’histoire et les principes de l’art géométrique.

Ouvert à tous. Pour accéder à l’exposition, sonnez à l’interphone ou appelez le lycée pour prévenir de votre venue au 01 69 09 19 73.

Les artistes

Vera Molnar

Le travail de cet artiste d’origine hongroise, précurseur de l'art numérique et de l'art algorithmique, est marqué par la ligne, le cercle, le carré ou encore le méandre… À partir de 1968, Vera Molnar devient l’une des pionnières de l’utilisation de l’ordinateur dans la création artistique. Aujourd’hui âgée de 92 ans, elle poursuit son œuvre avec de nouvelles constructions systématiques aux couleurs soutenues.

Jeu de pair et de l'impair-A, 50 x 50 cm, acrylique sur toile, 2008-2014

 

Judith Nem’s

Née à Budapest en 1948, Judith Nem’s s’installe à Paris en 1992. Partie d’une pratique artistique plutôt lyrique et spontanée, elle s’oriente progressivement vers un art plus programmé, basé sur un principe de répétition de modules soumis à des variations patiemment calculées, qui posent questions : qu’est-ce que la liberté créatrice individuelle ? À quoi reconnaît-on un travail artistique ? Comment un artiste peut-il utiliser les règles strictes de la géométrie ?

Blues-IV, 60 x 60 cm, papiers découpés, 2010

 

Torsten Ridell

Torsten Ridell est né à Malmö en 1946 et partage sa vie entre la Suède et la France. Il a adhéré au mouvement MADI (Mouvement Abstraction Dimension Invention) qui prône un art ludique et inventif, libéré de tout carcan. "Selon la philosophie MADI, mes surfaces de travail sont davantage polygonales. Je me suis libéré de la camisole de force carrée du châssis traditionnel, ce qui m'a conduit à découvrir de nouveaux éléments : la loi de la pesanteur, les lignes horizontales et verticales..."

sans titre, 100 x 100 cm, acrylique sur toile, 1982

 

 

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page