Mardi 26 Septembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Développement durable > Une Ville durable > Une seconde vie pour les couettes

Développement durable

Une seconde vie pour les couettes

Le 21 décembre, 5 associations longjumelloises bénéficiaient d’un don de couettes de la part de la SNCF.

A l’occasion du renouvellement des stocks de literie destinés aux trains de nuit, la SNCF a lancé l’opération Couettes à l’horizon pour en faire bénéficier plusieurs associations caritatives partout en France (Secours populaire, Pèlerins de Lourdes, Samu social Paris, Restos du cœur, Croix rouge, Secours catholique…). Plus de 75 000 couettes ont ainsi été distribuées entre novembre et décembre. Possédant deux gares, la ville de Longjumeau entretient des relations privilégiées avec les instances du réseau ferré français. Stéphane Volant, secrétaire national de la SNCF, a personnellement contacté Nathalie Kosciusko-Morizet pour lui proposer d’inscrire des associations longjumelloises à l’opération, ce qu’elle a accepté sans hésitation. Ainsi, le 21 décembre, les représentants de l’association d’aide à l’hébergement (AAH), de l’association des familles, de Chilly Longjumeau Entraide (CLE), de la société Saint-Vincent de Paul et d’Emmaüs, étaient réunis par le CCAS de Longjumeau pour se partager 3 palettes, soit 297 couettes ! Devant l’enthousiasme de Mme le Maire et des associatifs longjumellois, Stéphane Volant a promis de faire parvenir une palette supplémentaire en ce début d’année. En 2013, la SNCF poursuit son initiative et l’amplifie : le nombre de couettes données aux quatre coins de la France sera dix fois plus élevé qu’en 2012 !

Sous les couettes

Certains se souviennent sûrement de voyages à bord du Train Bleu (Paris-Nice), de l’Etoile des neiges (Paris-Bourg-Saint-Maurice), ou encore de l’Occitan (Paris-Toulouse). Ces trains de nuit, parmi d’autres, étaient réunis, jusqu’à récemment encore, sous l’appellation Lunéa, laissez la nuit vous transporter. Mais depuis le 2 janvier 2012, ces trains sont nommés Intercités de nuit. Qui dit changement de nom, dit changement de collection. L’intégralité des couettes siglées Lunéa était donc vouée à la destruction. C’est à l’initiative de Stéphane Volant que les produits présentant toutes les garanties d’hygiène nécessaires (mise en service depuis 4 ans maximum) ont été sauvés du rebut afin d’être reconditionnées pour une seconde vie. Une bonne idée à saluer pour sa générosité car la destruction coûte moins cher que le reconditionnement.

 

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page