Lundi 20 Novembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Développement durable > Une Ville durable > Un mur végétal contre les graffitis

Développement durable

Un mur végétal contre les graffitis

Les services de la Ville ont trouvé une solution écologique, économique et esthétique pour empêcher les tags et autre graffitis de couvrir les façades de la ville.

A Balizy, la palissade qui borde les pavillons face au gymnase Courtand est doublée d'une clôture végétale. Plusieurs essences de plantes grimpantes (chèvrefeuille, rosier, lierre...) ont été plantées fin 2009 le long du mur. Elles l'auront intégralement recouvert d'ici quelques années pour constituer un décor bucolique qui s'intégrera parfaitement dans le quartier et dissuadera des actes de vandalisme.

Savez-vous planter un arbre ?

Les arbres et arbustes peuvent être plantés de novembre à mars, sur une terre suffisamment humide, fraîchement arrosée d'une pluie de la veille, mais non gelée car on ne plante jamais quand il gèle.Prévoyez un trou qui devra, au minimum, faire deux fois la taille de la motte ou des racines, en tout sens (largeur et profondeur). La terre de surface, plus riche, servira à combler le fond du trou, avec éventuellement un drainage de cailloux ou graviers pour éviter l'eau stagnante, néfaste à un bon développement des racines.

Préparer ses plants

Il existe deux types de plantations : les racines nues et les arbres en motte.
Pour les racines nues, il est nécessaire de tailler les racines et les branches afin de favoriser la reprise, et de "praliner" le système racinaire. Cette opération consiste à tremper les racines dans un mélange de terre argileuse, d'eau et de bouse de vache. Des préparations toutes faites en jardinerie vous faciliteront la tâche. Les racines abîmées des arbres en motte doivent elles aussi être reprises ainsi que les branches. La motte doit être bassinée, c'est à dire trempée une bonne demi-heure pour arriver à saturation d'eau.

Bien placer son tuteur

Le tuteur est obligatoire pour toute plantation. Il doit être placé face au vent dominant pour retenir son arbre en cas de rafale sans risque de blessure. Pour les racines nues, le tuteur doit être installé bien droit dans le trou avant la plantation ce qui facilite sa mise en place. Le tuteur des arbres en motte doit être placé en oblique afin de ne pas abîmer les racines lors de son placement. Il doit donc être mis après la plantation.

Faites une cuvette

Comblez votre trou avec la terre et utilisez l'excédent pour confectionner une cuvette autour de l'arbre pour retenir l'eau du premier arrosage qui doit être abondant (jusqu'à refus). Pour prévenir l'évaporation, limiter le désherbage et isoler du gel, pensez aussi à pailler votre cuvette avec des copeaux de bois.

Tuteurs durables

Au moment du choix du tuteur, préférez des tuteurs en acacia ou en châtaigner qui ont une meilleure tenue dans le temps. Ils ne doivent pas être traités mais simplement carbonisés à leur pointe afin d'éviter tout pourrissement du bois. Il existe aussi des colliers en matière végétale biodégradable qui vont disparaître naturellement au bout de trois ans pour libérer l'arbre et éviter un étouffement du tronc. Pour éviter l'échaudure qui fragilise l'arbre par l'assèchement de son tronc, pensez à pailler le tronc avec de la toile de jute. Vous favoriserez ainsi naturellement la reprise de l'arbre.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page