Dimanche 17 Février 2019

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Développement durable > Miel > Piège à frelons asiatiques

Développement durable

Fabriquer et utiliser un piège à frelons asiatiques

Cette fiche pratique vous explique comment fabriquer un piège à frelons asiatiques.

Débutant

30 minutes

Matériel :

  • deux bouteilles d'eau vides
  • une perceuse munie d'un forêt de 5 ou 6 mm
  • de la ficelle
  • du sirop de grenadine ou du cassis
  • de la bière brune
  • du vin blanc

Le redoutable frelon asiatique a fait son apparition en France voici quelques années. Pour limiter sa propagation, il est important que les particuliers disposent des pièges à son intention dans leur jardin. La lutte contre le frelon asiatique vise essentiellement à piéger les femelles fondatrices (celles qui vont reconstruire ailleurs un autre nid) pendant leurs périodes de forte circulation mais aussi à éviter de piéger trop d'autres insectes utiles, en particulier les abeilles.

La Fabrication :

  • Prenez la bouteille n° 1 et coupez son goulot.
  • Enfoncez le goulot dans le corps de la bouteille.
  • Avec la perceuse munie d'un foret de 5 mm, percez le fond de la bouteille de plusieurs trous.
  • Prenez la bouteille n° 2 et coupez son culot sur environ 10 cm de haut.
  • Enfoncez le culot de la bouteille n° 1 dans celui de la bouteille n° 2.
  • Pour donner aux autres espèces que les frelons une chance de s’échapper, faites des trous avec un foret de 6 mm tout autour de la bouteille n° 1.
  • Percez le couvercle de 2 trous.
  • Percez 2 trous latéraux en haut du piège, passez-y de la ficelle pour maintenir le couvercle et créer une attache pour suspendre le piège.

Note : le couvercle sert à éviter que l’eau de pluie tombe dans le piège et rende l'appât moins efficace.

L'utilisation :

Versez un appât le plus sélectif possible dans la bouteille par le haut : le but est de piéger autant que possible seulement les frelons asiatiques et surtout pas les abeilles. L’appât sélectif le plus efficace se compose de :

  • un quart de volume de sirop de grenadine ou de cassis, utilisé pur ;
  • un demi-volume de bière brune ;
  • un quart de volume de vin blanc (qui repousse les abeilles).

Note : lorsqu’un ou deux frelons seront pris au piège, ils émettront des signaux de détresse attirant les autres frelons alentour.

Afin de piéger sélectivement le frelon asiatique, ne mettez vos pièges en place que pendant deux périodes bien précises, afin d’éviter que trop d’insectes autres que des frelons asiatiques ne soient piégés :

  • du 1er février au 15 avril, période où le frelon asiatique sort d’hibernation ;
  • et du 15 octobre à la fin novembre.

Rechargez le piège en appât tous les 15 jours environ. Selon la taille de votre jardin, placez un ou plusieurs pièges, et en hauteur, par exemple dans un arbre. Placez-les en dehors des endroits assidûment fréquentés : terrasse, entrée de la maison, terrain de jeux des enfants…

Au bout d’un moment, votre piège est saturé de frelons et ne fonctionne plus. Cependant, certains frelons peuvent être encore vivants à l’intérieur. Prenez des précautions pour vous débarrasser de ce piège :

  • Placez le piège dans un seau ou une bassine.
  • Remplissez le piège et le récipient avec de l’eau pour noyer les frelons.
  • Attendez 24 heures.
  • Mettez le piège à la poubelle.
  • Remplacez-le par un autre si besoin.

Si votre piège se remplit de nombreux frelons, il y a sans doute un nid près de chez vous :

  • Ne vous aventurez en aucun cas à le rechercher, encore moins à tenter de le détruire, le danger de se faire piquer est trop grand : une seule piqûre peut entraîner un grave choc anaphylactique chez une personne allergique.
  • Renseignez-vous à la mairie pour obtenir les coordonnées de professionnels qui interviennent dans votre région.
  • Faites appel exclusivement à ces professionnels (les frais sont à votre charge).

À savoir : la destruction des nids de frelons n’est pas obligatoire, mais si vous n'y avez pas procédé, vous seriez tenu pour responsable si quelqu’un se faisait piquer.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page