Mardi 26 Septembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Développement durable > Espaces verts > Les parcs et jardins > Entretenir la biodiversité

Développement durable

Entretenir la biodiversité

Depuis quelques années, la Ville laisse la biodiversité se développer dans certains de ses espaces verts. Mais pas question pour autant de laisser les massifs à l'abandon. Le service Espaces verts organise une gestion diversifiée qui adapte la tonte ou le fauchage à la situation et l'intérêt naturel du lieu.

Tous les ans, avec les beaux jours arrive la floraison, et, les nombreux massifs longjumellois prennent des couleurs. Qu’il s’agisse de tapis horticoles, de tapis semés, de plantes vivaces ou de prairies fleuries, chacun est entretenu selon son environnement et un rôle bien précis. Ainsi les pelouses autour des espaces fleuris sont fauchées en fonction d’une ambiance paysagère souhaitée. Un plan définissant les différents espaces herbacés de la ville a été dressé et les classes en quatre catégories d’entretien.

Quatre catégories

La première catégorie concerne les zones urbanisées. Ici, le fleurissement à une vocation principalement esthétique. Les gazons seront entretenus avec une tonte à une hauteur de 5 cm.

La seconde recense des espaces plus ouverts qui tendent vers un environnement plus naturel. Les pelouses seront coupées à 10 ou 15 cm de hauteur afin de maintenir un espace de vie pour la faune et la flore. Les déchets de tontes seront ramassés.

La catégorie trois rassemble les espaces à l’orée de zones champêtres mais fréquentées de manière permanente par le public. Une tonte sera réalisée sur une largeur de 1 m à 1,20 m en lisière des cheminements et voies de circulations afin de maintenir l’herbe à une hauteur de 10 à 15 cm. La zone en retrait sera fauchée trois fois dans l’année (mai, juin et à la rentrée) également de 10 à 15 cm. Là aussi, les déchets de fauchage seront exportés.

La dernière catégorie est destinée aux espaces situés en lisière de zones champêtres mais peu fréquentés par le public. Une tonte (10-15 cm) sera tout de même administrée en bordures de chemins et de routes, mais les parties plus retirées ne seront fauchées qu’une fois dans l’année au mois de septembre-octobre.

Des prairies fleuries

Les espaces de catégories deux à quatre se transformeront en prairies fleuries afin de développer la biodiversité et notamment la prolifération d’insectes pollinisateurs et d’apporter de la couleur à ces espaces. Les semis seront faits à l’automne, période favorable pour les espèces vivaces.

Carte de travail du service Espaces-verts

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page