Lundi 22 Octobre 2018

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Développement durable > Espaces verts > Les arbres > Une opération de sécurisation

Développement durable

Une opération de sécurisation

Le récent abattage de peupliers malades montre que la gestion du patrimoine vert passe par la sécurisation des arbres dangereux.

Malgré leur longévité exceptionnelle, les arbres restent des êtres vivants : ils grandissent, vieillissent, puis meurent. Ils peuvent aussi parfois être malades.

Ainsi, 8 peupliers situés à l'entrée de la plaine de Balizy ont dû être abattus fin janvier. Ils étaient infestés depuis plusieurs années par le gui, plante fétiche des druides gaulois, mais véritable fléau pour les arbres hôtes.

Le gui est une plante parasite qui affaiblit l'arbre sur lequel il s'établit. Il ralentit sa croissance et assèche peu à peu les branches sur lesquelles il se fixe.

Quand le gui attaque les branches charpentières de l'arbre, celui-ci devient dangereux. Deux branches étaient tombées récemment des peupliers de Balizy : l'une dans la Morte-Eau, l'autre dans le bosquet voisin. Les arbres ont été abattus avant qu'ils ne provoquent un accident sur le chemin piéton très fréquenté qui les longe.

Sur place, deux acacias et deux ormes ont été sélectionnés pour assurer la relève. Six érables vont être plantés pour compléter le reboisement.

Au total, depuis 2008, la Ville a dû abattre 96 arbres et en a planté 318. La règle de 3 plantés pour 1 abattu que s'impose la municipalité reste la norme à Longjumeau.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page