Lundi 20 Novembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Développement durable > Commerce équitable > Longjumeau, territoire de commerce équitable

Développement durable

Longjumeau, territoire de commerce équitable

En 2009, Longjumeau est devenue une des 16 premières collectivités française à recevoir le titre de « Territoire de commerce équitable ».

Les associations Max Havelaar France, Artisans du Monde et la Plate-forme pour le commerce équitable ont initié une campagne visant à labélliser les premières collectivités locales françaises qui favorisent dans leurs politiques les achats équitables. Elles sont seize collectivités pilotes (14 villes et 2 régions) à jouer le jeu, dont Longjumeau.

Après la mise en œuvre concrète de cinq objectifs déterminés, un jury national a examiné les dossiers de candidature avant de décerner le titre de Territoire de commerce équitable à la Ville. Il convient maintenant de ne pas relâcher les efforts pour conserver le titre, valable 3 ans.

Les objectifs

  • 1) Voter une délibération et acheter des produits issus du commerce équitable.

Le 9 février 2009, le Conseil Municipal a approuvé à l’unanimité une délibération par laquelle la ville s’engageait dans la démarche Territoire de commerce équitable.

Le nouveau marché de restauration collective, depuis le 1er juin 2009, a exigé des prestataires l’introduction de produits équitables dans leurs menus au moins une fois par mois, l’organisation et le soutien d’animations pendant des événements ponctuels. Désormais, le thé du restaurant des agents communaux est issu du commerce équitable, et des produits issus de cette filière sont régulièrement introduits dans les buffets municipaux.

La commune, dans le cadre du renouvellement du parc des distributeurs de boissons, a souhaité un engagement du futur prestataire pour qu’il propose des boissons chaudes, café, thé et chocolat labéllisées.

  • 2) Inciter les commerçants, les restaurateurs et les hôteliers à développer et mettre en avant l’offre de commerce équitable.

Au cours de la Semaine du Développement durable, une réunion publique avec la participation de Max Havelaar a été organisée, destinée aux commerçants longjumellois. Toute la filière y était présentée et des contacts intéressants ont pu être pris.

Commerçant et Conseiller municipal, Frédéric Serré, patron de l’Excuse, un bar du centre-ville, est passé depuis le mois de juin au café équitable... sans augmentation du prix. Exemple à suivre.

Par ailleurs, le service Commerce travaille à la mise en valeur des produits issus du commerce équitable vendus dans les commerces de la ville, par exemple par un visuel en vitrine.

  • 3) Inviter les principales entreprises et organisations à suivre l’exemple de la collectivité.

La Ville a mis en place des petits déjeuners équitables avec les chefs d’entreprise. Autour de Catherine Roussellet-Millot, première adjointe en charge du Développement économique, et de Sandrine Gelot-Rateau, chargée du Développement durable, des chefs d’entreprise de la ville y sont invités à découvrir des produits équitables. Des représentants d’Artisans du Monde leur expliquent comment intégrer la démarche éthique dans la vie de leur entreprise, par exemple en favorisant le coton labéllisé pour les vêtements d’entreprise ou des produits équitables dans les distributeurs de boissons chaudes ou dans la restauration collective.
Des produits publicitaires et des cadeaux d’entreprise commerce équitable sont même proposés !

  • 4) Communiquer et organiser des événements pour la réalisation des objectifs 1, 2 et 3.

Au-delà des achats publics, ce sont les achats quotidiens des Longjumellois qui peuvent aussi avoir une portée. C’est tout le sens du 1er Festival du commerce équitable et des commerces du Monde organisé en 2009 en même temps que la Braderie de Longjumeau.

En partenariat avec la boutique Artisans du Monde de Bures-sur-Yvette, un étal de produits équitables était proposé au Marché Bretten le 9 mai 2009, pour la Quinzaine du Commerce équitable.

Régulièrement, sur le Marché bio et paysan de Balizy le 1er dimanche du mois, la boutique Artisans du Monde de Morsang-sur-Orge propose ses produits.

  • 5) Initier la création d’un Conseil local pour le commerce équitable.

Composé des référents des acteurs engagés (collectivités, entreprises, associations, commerçants...) son rôle, en toute indépendance, est de développer et soutenir la dynamique engagée par la ville et contribuer aux initiatives. C’est un lieu favorable à l’émulation, à l’échange et au partage d’idées nouvelles.
Les Longjumellois intéressés pour participer à ce comité peuvent s’inscrire auprès du coordinateur Développement durable.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page