Vendredi 22 Septembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Démocratie locale > Vie associative > Espace associations > Organiser une manifestation > Organiser un évènement éco-responsable

Démocratie locale

Organiser un évènement éco-responsable

L'objectif : laisser un site propre, réduire au maximum les transports, imaginer une communication économe en matières (papier, encres, etc.), diminuer la production de déchets, etc. Voici quelques conseils simples à mettre en place pour que vos évènements respectent mieux l'environnement.

Le choix du site

  • Un site accessible

Moins votre site est accessible, plus vous obligerez vos participants à se déplacer en véhicules individuels. Ce qui implique des émissions de gaz à effet de serre nuisibles à l'environnement. Il est donc important de privilégier les lieux proches de votre public et/ou accessibles en transports en commun.

N'hésitez pas à inciter aussi au covoiturage dans vos supports de communication. Vous pouvez par exemple mettre en place un forum internet ou un groupe sur un réseau d'échange pour offrir la possibilité de s'inscrire pour du covoiturage.

  • Un bâtiment éco-respectueux

Si votre manifestation a lieu en intérieur, visez les bâtiments éco-respectueux.

Si vous n'avez pas la possibilité d'utiliser ce type de locaux, voici quelques gestes simples pour faire en sorte de limiter la surconsommation : favoriser la lumière naturelle, utiliser du matériel de sonorisation et d'éclairage compact et basse consommation, limiter la consommation des appareils électriques en prêtant attention, par exemple, au quota de décibels de la sonorisation, limiter le surchauffage en hiver (veillez à garder les portes fermées) et la climatisation en été (aérez en ouvrant les portes).

  • Les toilettes sèches

En plein air ou dans un local mal équipé en sanitaires, n'hésitez pas à faire installer des toilettes sèches. Louables pour des sommes modiques, elles vous permettront de proposer des WC propres et écologiques grâce aux économies d'eau, mais aussi car leur "contenu" est transformé en un compost riche pour la terre.

Pour information, les toilettes chimiques utilisées sur les manifestations consomment environ 250 litres d'eau par cabine, utilisent des produits polluants à forte concentration bactéricide et nécessitent d'être souvent vidées.

Les transports et déplacements

  • Grouper les déplacements

Que ce soit pour vos réunions d'organisation ou le jour de l'évènement, grouper vos déplacements afin de limiter les transports.

  • Communiquer sur les modes de transports

Inciter à l'utilisation de modes de transport alternatifs (train, bus, vélo, covoiturage) dans vos supports de communication suffit parfois à faire prendre conscience que d'autres solutions existent, plus économes en émissions de gaz à effet de serre.

  • Mise en place de navettes

Si les transports en commun sont trop éloignés du site, prévoyez un service de navettes. Pensez à communiquer largement sur les points d'arrêt et les horaires de passages.

  • Avantages préférentiels

N'hésitez pas à proposer des tarifs préférentiels ou des cadeaux sur présentation du titre de transport pour inciter les participants à utiliser les transports en commun. Vous pouvez aussi prévoir un parking à vélos bien placé et surveillé.

Les achats

  • Des produits locaux ou équitables

Si un espace restauration est installé sur site, veillez à acheter des denrées de saison cultivées ou fabriquées près du lieu de l'évènement ce qui évite un parcours du combattant nocif pour la planète : transports, stockage dans des chambres froides, etc.

Adressez-vous aux commerces locaux, utilisez des carafes plutôt que des bouteilles d'eau.

Pour le thé et le café, peu produits en France, achetez des produits de labels commerce équitable.

  • La vaisselle jetable

Les couverts en plastique (surtout les gobelets) sont l'une des principales sources de déchets dans les évènements festifs. Abandonnés dans la nature, ils mettent de 100 à 1 000 ans pour se décomposer.

Afin d'éviter cette pollution, optez pour de la vaisselle à usage multiple (couverts en plastique et en amidon, lavables en machine) ou compostable et biodégradable. Dans ce dernier cas, prévoyez une collecte spécifique vers une filière de compostage pour ces déchets.

Petit truc pour éviter que les gens utilisent un gobelet différent chaque fois qu'ils veulent se désaltérer, mettez en place un système de consigne. Chacun paye le premier verre un euro plus cher, ce qui inclut le prix du gobelet. Il pourra payer les boissons suivantes au prix normal, à condition qu'il revienne avec son gobelet, et pourra récupérer ses deniers en fin de soirée s'il ramène son gobelet.

  • Les objets promotionnels

Pour les objets promotionnels, prenez en compte la qualité environnementale des produits : textiles en coton biologique issus du commerce équitable, sacs réutilisables ou biodégradables, cendriers de poches, etc.

Communiquez sur la provenance de ces produits lors de leur diffusion.

Pour mieux comprendre ce que vous achetez, vous trouverez ici un petit guide des logos environnementaux présents sur vos produits :

 

La gestion des déchets

  • Le tri sélectif

Pour organiser une bonne gestion des déchets, conserver le site propre et obtenir un tri sélectif de qualité, le choix et la disposition des conteneurs est un facteur déterminant.

Il est important de disposer sur l'ensemble du site des points de collectes avec au minimum trois conteneurs : un pour le verre, un pour les déchets revalorisables et un dernier pour les autres déchets. Si une politique de vaisselle compostable est mise en place, il faudra aussi penser au conteneur.

Il est important de prévoir sur ces points de collecte une signalétique visible et explicite pour éviter les erreurs.

  • Les mégots de cigarettes

Concernant les mégots de cigarettes, installez sur le site des cendriers visibles ou distribuez des cendriers de poches afin que les fumeurs puissent y stocker leurs mégots.

L'abandon des mégots au sol est un geste courant qui crée une pollution omniprésente. Pour information, un mégot de cigarette met de un à cinq ans pour se dégrader totalement.

  • Pour plus d'informations

Vous pouvez vous rapprocher du SIOM pour obtenir plus d'informations sur le tri, des supports de communication ou des conteneurs.

Pour tout savoir sur le tri, cliquez ici.

La communication

  • Une organisation exemplaire

Difficile de promouvoir un évènement vert si votre association n'adopte pas elle-même un comportement exemplaire :

  1. Adopter au maximum la dématérialisation, convoquez vos réunions par mail, envoyer vos comptes rendus de la même manière.
  2. N'imprimez que ce qui est nécessaire.
  3. Utilisez des impressions ratés, brouillons, etc. en installant des bacs récupérateurs.
  4. Utilisez du papier recyclé.
  5. Programmez vos impressions en recto verso.
  • Une gestion rationnelle des impressions

Une bonne communication ne passe pas forcément par une pléiade d'impressions. Faites la part entre ce qui peut être communiqué via Internet (invitations, dossiers et communiqués de presse, annonce de l’évènement, etc.) et ce qui doit absolument être imprimé : quelques affiches et flyers, la signalétique et, éventuellement, des badges pour les participants.

Évaluez au plus juste le nombre d'impressions : inutile de faire imprimer 500 badges si vous savez que vous ne serez pas plus de 200.

Pour information, la production d'une feuille de papier A4 nécessite en moyenne 10 Wh d'énergie, soit 10 minutes d'éclairage avec une ampoule de 60 Watts. De plus, même si les déchets de papier se recyclent facilement, leur transport et le procédé mis en oeuvre demandent beaucoup d'énergie, une grande consommation d'eau et sont très polluants.

  • Le choix de l'imprimeur

Assurez-vous que l'imprimeur auquel vous vous adressez est bien détenteur du label Imprim'vert, qui garantit qu'il ne rejette pas de substances toxiques dans l'atmosphère. Demandez à ce que vos impressions soient réalisées sur papier éco-labellisé avec de l'encre végétale.

  • Communiquer sur l'éco-évènement

N'oubliez pas de préciser sur vos supports de communication que l'évènement s'engage à être éco-responsable en mettant en avant ce que vous mettez en place sur site et dans l'organisation.

Penser à inscrire sur vos supports papiers des mentions du type : " Ne jetez pas ce document, triez-le pour qu'il puisse être recyclé !"

Vous savez désormais ce qui peut être mis en place pour améliorer la qualité environnementale de vos évènements. Si vous souhaitez un soutien pour vos prochains évènements, n'hésitez pas à contacter le service Vie associative, qui sera à votre disposition pour vous donner des conseils et vous aider à promouvoir votre évènement.


Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page