Dimanche 22 Octobre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Démocratie locale > Conseil des Aînés > 2010-2012 > Troisième séance du Conseil des aînés

Démocratie locale

Troisième séance du Conseil des aînés

Le Conseil des aînés s'est réuni le 1er avril 2011. La propreté dans la ville et la communication étaient au coeur des échanges.

Compte-rendu validé par le secrétaire de séance

Compte-rendu du Conseil des aînés,

vendredi 1er avril, salle Manouchian

Début de la séance : 17h

Excusés : Daniel Beslon, Jacques Bremond, Yvette Coiffard,

Absent : Christiane Godard, Nicole Pelan

Elus présents:

Jeanne Labéjof, Présidente du Conseil de quartier, Conseillère municipale déléguée aux Séniors, aux Foyers logements et aux Relations avec les Associations du 3e âge

Sandrine Gelot-Rateau, Première adjointe au maire, chargée du Développement durable, de la Voirie et des Travaux

Jérémy Martin, Adjoint au maire chargé de l’Enfance, de la Jeunesse, de la Vie Associative, et de la Vie de quartiers

Marie Andrée Le Saoût, Adjointe au maire chargée des Solidarités et des Jumelages

Rémi Bétin, Conseiller municipal délégué à la Démocratie locale et aux Nouvelles technologies

1. La propreté dans la ville

Sandrine Gelot-Rateau, Première adjointe au maire, présente les nouveaux éléments du marché propreté, suite au changement de prestataire, effectué sur la ville depuis le 1er mars. Désormais sur la ville, huit personnes sont sur le terrain, du lundi au samedi de 7h30 à 13h30. Cela revient à doubler la présence dans les rues. De plus, le secteur de Balizy-Gravigny a été intégré dans ce nouveau marché.

Ils disposent de deux balayeuses, un aspirateur urbain, une camionnette-benne urbaine, une camionnette-plateau pour les encombrants et une laveuse. Leur mission est de balayer et nettoyer les rues de la ville, remplacer les sacs des corbeilles et des distributeurs de déjections canine, traiter les abords des points de collecte de verre.

De nombreux membres du conseil des aînés notent l’amélioration apportée dans les rues, depuis la mise en place du nouveau marché propreté.

Un aîné soulève plusieurs questions sur différents sujets : la propreté des espaces verts et des entrées de la ville, sur le nettoyage des tags. Et il demande des informations sur les travaux de voiries rue Rameau et sur l’enfouissement de l’approvisionnement électrique du marché Bio et Paysan.

Sandrine Gelot-Rateau explique que le service parcs et jardins a pour mission de nettoyer les espaces verts de la ville, mais que les lieux cités comme étant jonchés par des détritus sont souvent des lieux de forts passages publics.

La ville travaille à une meilleure propreté des entrées de ville. A titre d’exemple, un travail d’accompagnement a été effectué avec le commerce LIDL situé à la limite de la ville de Saulx-les-Chartreux. Le SIOM passait collecter les ordures ménagères le lundi vers 6h du matin, mais la société n'avait pas de personnel présent à cette heure là. Elle présentait donc à la collecte ses ordures le samedi, et certaines personnes en profitaient pour faire des dépôts sauvages dans cette zone. Suite à l’intervention de la mairie, le SIOM collecte les ordures le lundi vers 11h30.

Concernant les tags, la mairie travaille sur un projet de convention pour permettre leur nettoyage par les services municipaux sur le domaine privé, après accord du propriétaire.

Pour améliorer le bien-être des riverains de la rue Rameau, la ville a retiré les coussins berlinois qui créaient au passage des véhicules des vibrations dans les habitations. Ils ont été remplacés par un système de chicanes provisoires. L’installation des chicanes définitives auront lieu après l’intervention de la Lyonnaise des Eaux (travaux de changement des canalisations d’eau potable). L’enfouissement de l’approvisionnement électrique du marché Bio Paysan est prévu, la demande a été faite aux services.

Sandrine Gelot-Rateau invite les membres du conseil des aînés à faire remonter leurs remarques aux services municipaux afin que les dispositions ou les aménagements nécessaires soient pris.

Un aîné remarque que seule la balayeuse passe à Balizy-Gravigny, alors qu’elle devrait être accompagnée d’un souffleur. Sandrine Gelot-Rateau lui indique que cela sera transmis au prestataire, la société Nicollin.

Un aîné propose de mettre en place un correspondant technique unique auprès duquel les Longjumellois pourraient s’adresser. Il précise que cette personne devra avoir une vision globale des projets municipaux afin qu’elle puisse répondre correctement dans un délai raisonnable.

Sandrine Gelot-Rateau indique que la municipalité souhaite mettre en place un numéro spécifique voirie géré par une personne ayant une vision transversale sur les différents domaines, mais qu’elle ne dispose pas encore de ce profil. Rémi Bétin ajoute que le service Démocratie locale va mettre en place un tableau de bord partagé avec les services, où seront consignées les demandes formulées par le conseil des aînés et les conseils de quartier, et les réponses qui peuvent y être apportées.

Une aînée indique que les commerçants du centre commercial Les Coteaux présentent à la collecte leurs containers le samedi, alors que la collecte n'a lieu que le lundi matin, et certaines personnes en profitent pour déposer leurs encombrants à proximité. Les membres du conseil des aînés s'accordent sur la nécessite de sensibiliser les commerçants, étant entendu qu'il n'est pas admissible qu'un professionnel agisse ainsi.

Un aîné indique que certaines personnes laissent aussi stagner leurs containers sur le trottoir. Sandrine Gelot-Rateau indique qu’un arrêté de collecte a été mis en place, rendant la verbalisation possible.

Un aîné indique qu’après le passage des camions du SIOM, il reste des détritus sur la chaussée. Il suppose que certains ripeurs, souhaitant gagner du temps, déversent directement le contenu des poubelles dans la benne. Sandrine Gelot-Rateau indique qu'elle fait souvent remonter ce type de remarques au SIOM.

Un aîné demande si le nouveau marché propreté à une incidence sur le personnel. Sandrine Gelot-Rateau indique qu’il y a eu aucune incidence en termes de personnel : une personne est partie à la retraite et deux autres personnes ont été réaffectées au service parcs et jardins.

2. La communication municipale

Suite aux demandes de nombreux conseillers aînés, Arnaud Perrin, directeur de la communication, présente le magazine municipal et le site internet ainsi que les projets en cours.

Le magazine municipal est un rendez-vous mensuel pour de nombreux Longjumellois. Depuis le mois d’avril, les membres du conseil des aînés disposant d’une adresse mail ont été destinataires du magazine en avant-première, afin qu'ils puissent s'ils le souhaitent devenir des relais, et indiquer aux services où et quand le magazine a été ou n'a pas été distribué.. Cela permettra d’identifier les sites qui n’ont pas été distribués (une boîte aux lettres, une rue, un bâtiment etc…).

Une aînée indique que souvent ce sont des problèmes de code d’entrée. Arnaud Perrin précise que certains gardiens se proposent parfois de faire la distribution du magazine, mais finalement ne le font pas pour diverses raisons.

Le site internet de la ville est très visité, on dénombre plus de 500 visites par jour. En moyenne, on évalue à 200/jour les personnes qui consultent le site Internet intentionnellement, avec pour objectif une véritable recherche. Le service communication actualise régulièrement le site Internet, on y retrouve des articles du magazine mais aussi des informations complémentaires. La ville travaille également à des évolutions : newsletters...

Arnaud Perrin indique en exclusivité au conseil des aînés que le site Internet va changer de nom dans les quinze prochains jours, la ville ayant récupéré le nom de domaine « longjumeau.fr ». Ce changement va permettre de créer des URL courtes, par exemple « www.longjumeau.fr/aines » ou "aines.longjumeau.fr", permettant d’accéder directement à la rubrique souhaitée.

Suite aux questions posées lors de la première réunion du Conseil des aînés, Arnaud Perrin précise que le site Internet a été développé avec des règles d’accessibilité. Ces règles sont précisées sur le site à la rubrique Accessibilité en haut à gauche de la page d’accueil. A titre d’exemple, il est possible de changer la taille des caractères.

Un aîné indique que l’arborescence du site n’est pas facile. Arnaud Perrin précise qu’aucune arborescence de site municipal ne fait l’unanimité. Cependant, il est admis qu’il ne faut pas plus de sept rubriques. Le site est donc organisé en trois rubriques hautes (Découvrir la ville, Démocratie locale, Développement durable) et six autres rubriques principales (solidarité, vie de quartier, aménagement etc…). La jeunesse, par exemple, souhaite avoir un accès direct, quand elle est aujourd'hui dans une sous-rubrique de "Famille". Grâce aux futures URL courtes, cela sera possible.

La ville travaille également, à titre expérimental, à sa présence sur les réseaux sociaux comme « Ma-résidence.fr », « Facebook », « Twitter »….

Un ainé souhaite savoir ce qu’est ce qu’un réseau social et quels sont les services proposés « ma-résidence.fr ». Arnaud Perrin explique qu’un réseau social est un site collaboratif, où l’on participe à l’information, comme par exemple Wikipédia, Facebook, Twitter. Toutes les données sont produites par les personnes elles-mêmes. Le réseau social « ma résidence.fr » est orienté vers la vie locale. Il offre différents services aux habitants, aux associations, aux commerces.

Le service communication travaille aussi sur le mobilier urbain (abribus, etc…) dont le dernier marché date de 1991. La volonté municipale est de procéder au renouvellement des abribus, des sucettes d’affichages, des panneaux d’affichages, et à l’acquisition de nouveaux services tels les panneaux lumineux. Pour autant, ce type de dossier est assez lourd, car il faut tout lister, et les concurrents contestent souvent ce type de marchés. Le nouveau marché permettra aussi d’avoir moins de panneaux publicitaires et d’uniformiser tout le mobilier urbain d’une seule est même couleur, un gris unique.

La signalisation de direction, très onéreuse et liée à l’étude de la circulation en cours dans le cadre du FISAC, a été mise en suspend. Cependant, la ville procèdera en 2011 au remplacement ou à l’installation de la signalisation des bâtiments municipaux, des établissements scolaires, des gymnases, et des salles municipales. Elle réfléchit aussi à l’uniformisation de toutes les plaques de rues. A titre d’exemple, le boulevard de Bretagne, suite à l’opération rue propre, bénéficie du nouveau modèle.

Un aîné demande des informations complémentaires sur les panneaux lumineux et leur installation.

Arnaud Perrin indique que les panneaux lumineux doivent s'envisager dans le marché de mobilier urbain, et non dans le contrat de partenariat public privé sur l’éclairage public. Le contrat sur le marché urbain s’auto-équilibre, dans le sens où la ville donne l’autorisation à une société d’implanter des panneaux qui seront autofinancés par les affichages publicitaires.

L’actualisation des panneaux lumineux ne nécessite pas de raccordement spécifique, car ils disposent souvent de cartes GSM ou utilisent la technologie des courants porteurs (transport d'informations via le réseau électrique).

Il est à noter que la ville n’autorise pas sur son domaine les panneaux 4/3 ou défilants, qui créent des nuisances pour les riverains. Ceux qui existent déjà sur la ville sont sur le domaine privé.

Rémi Bétin précise que toutes ces améliorations contribuent au confort visuel des Longjumellois et au sentiment de propreté. L’espace urbain devient de plus en plus agréable.

Tous les membres du conseil des aînés indiquent qu’ils souhaitent être associés à l'étude de circulation. Rémi Bétin explique que cela sera possible dès que l'étude complète aura été livrée.

3. Informations et questions diverses :

La semaine du développement durable est développée d’années en années, par la mise en place d’actions diverses et variées. Cette année au programme : le marché aux fleurs et aux saveurs, une bourse aux vélos, des conférences sur les véhicules électriques et les circulations douces, une visite de l’aéroport d'Orly, une conférence sur « quelle eau buvons-nous ? » etc…

Une visite de la maison de l’environnement à Orly est spécialement organisée pour le conseil des aînés le jeudi 5 mai. Départ à 13h30 et retour vers 16h30 devant l’Hôtel de ville.

Le projet de rencontre intergénérationnelle du conseil municipal des enfants a été présenté par Jérémy Martin. La rencontre se déroulera le samedi 18 juin 2011 au Parc des sports, et les enfants du CME souhaiteraient associer le conseil des Aînés. Le projet a été très bien accueilli par les aînés qui souhaitent participer à l’organisation de ce grand jeu. Les membres du conseil des aînés ont jusqu’au 30 avril pour s’inscrire auprès du service démocratie locale.

Un aîné indique qu’il faut se coordonner avec l’association du Football Club, car une rencontre est prévue le 18 juin avec des équipes des villes jumelées.

Suite à la dernière séance du conseil des aînés, Rémi Bétin propose d'organiser une réunion pour discuter avec les aînés intéressés de l'amélioration de l'offre de formations informatiques.

Jeanne Labéjof indique que la prochaine séance aura lieu au début du mois de juin. Les membres du conseil des aînés proposent de mettre à l’ordre du jour de cette séance la table ronde sport, et la carte senior (qui n’a pas pu être évoquée par manque de temps).

Fin de la séance : 19h30

Télecharger le compte :

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page