Mardi 26 Septembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Démocratie locale > Conseil des Aînés > 2010-2012 > Quatrième séance du Conseil des aînés

Démocratie locale

Quatrième séance du Conseil des aînés

Le Conseil des aînés s'est réuni le 20 mai 2011. La carte senior, le plan canicule, le sport à Longjumeau.

Compte-rendu Conseil des aînés

vendredi 20 mai, salle Manouchian

Compte-rendu validé par le secrétaire de séance

Début de la séance : 15h

Absents : Daniel Beslon, Jocelyne Nouchet, Annick Nowak,

Excusés : Jacques Brémond, Yvette Coiffard, Michel Duffau, Jacques Galaup, Le Pimpec Micheline Notot, Ginette Ostyn, Robert Peghaire, Nicole Pelan, Marie-Françoise Sauvageot, Christian Serbryns, Robert Wolff

Élus présents: Nathalie Kosciusko-Morizet, Maire de Longjumeau, Jeanne Labéjof, Présidente du Conseil des aînés, Sandrine Gelot-Rateau, Première adjointe au Maire chargée du Développement durable, de la Voirie et des Travaux, Pascal Gaudron, Adjoint au Maire chargé des Sports, de la Restauration et de l’Entretien, Rémi Bétin, Conseiller municipal délégué à la Démocratie locale et aux Nouvelles technologies.

- Secrétaire de séance : Colette Vinatier

Ouverture du Conseil des aînés, par Madame le Maire

"Le Conseil municipal se fait de plus en plus l'écho des discussions du Conseil des Aînés. À titre d'exemple, quand la tranquillité et les problèmes de voisinage sont souvent évoqués ici, nous inaugurerons ce soir le nouveau local des médiateurs, situés au cœur du quartier sud. Ceux-ci font un travail remarquable, et il est important qu'ils disposent d'un lieu où dénouer et prévenir les conflits. Un arrêté anti-quad et anti-attroupements ont également été pris pour permettre à la police de préserver le calme et la douceur aux beaux-jours. (...) Cet été sera justement riche d'activités où j'espère vous retrouver : fête au square d'Auvergne, séances de cinéma en plein-air, soirées plages à la piscine... Dès demain, nous inaugurerons un lieu symbole de l'engagement de la ville en faveur de la biodiversité : la Maison de l'Abeille au parc Nativelle, qui permettra d'initier les enfants à la vie d'une ruche, et à la confection du miel de Longjumeau."

Points à l'ordre du jour :

1) La carte seniors

Eglantine Boulogne, directrice du CCAS, présente le projet de création d’une carte senior. Cette carte gratuite permettre dans un premier temps à son porteur d'accéder plus facilement aux activités proposées par le CCAS (repas et colis de fin d'année, séjours...), bien qu'elle ne soit pas obligatoire pour en bénéficier.

Le service seniors du CCAS travaille en partenariat avec le service commerce et le service des sports à la mise en place d’autres avantages. A titre d’exemple, cette carte pourra permettre de bénéficier de réductions chez certains commerçants de Longjumeau, ou encore d'un créneau de gym aquatique accessible par les détenteurs de la carte sans justificatif supplémentaire.

Pour bénéficier de la carte seniors, il suffit d’être retraité et de transmettre les documents suivants au CCAS : une photo d’identité, une photocopie d'une pièce d’identité, un justificatif de domicile, et pour les personnes qui souhaitent bénéficier d’un tarif préférentiel pour les activités ou séjours proposées par le CCAS la fiche d’imposition ou de non-imposition (facultatif).

Un prestataire sera chargé de la fabrication des cartes et de l’envoi par courrier à partir du mois de septembre, au domicile du titulaire.

Un aîné demande si la carte à une durée de validité. Eglantine Boulogne précise que cette carte est valable pour une durée indéterminée. De plus, le détenteur de la carte bénéficie d’un droit de modification et d’un droit de retrait. Cela signifie qu’il est possible de faire actualiser à tout moment la carte, telle une baisse des ressources financières, de rendre la carte ou de demander à être retiré du fichier.

Un aîné demande si cette carte permettra de bénéficier d’informations suivies. Cette carte en effet, indique Eglantine Boulogne, permettra à terme à son titulaire de recevoir le planning et les informations du CCAS, par une newsletter transmise par e-mail ou par courrier (au choix). Un aîné demande si cela ne sera pas redondant avec le magazine municipal. Eglantine explique que ce document permettra un accès direct à une information plus détaillée, comme par exemple le descriptif complet d’un séjour.

Un aîné demande si la confidentialité des données transmises est garantie par le prestataire en charge de la fabrication des cartes. Eglantine Boulogne rappelle que la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) veille au respect de la « loi informatique et libertés » qui protège les données personnelles. De plus, la mairie prend toutes les précautions nécessaires pour que toutes les données transmises ne servent qu’à la fabrication de la carte seniors.

Une aînée demande quels sont les pare-feux qui permettent d’empêcher la vente d’un tel fichier. Eglantine Boulogne les rassure en expliquant que le prestataire sera lié par un contrat comprenant toutes les sécurités juridiques nécessaires.

Une aînée demande si cette carte permettra de bénéficier d’un tarif préférentiel pour les transports en commun. Eglantine Boulogne explique que cette carte ne permettra de bénéficier que d’avantages locaux.

2) Le plan canicule

Eglantine Boulogne, directrice du CCAS, présente le plan canicule. Chaque année est déclenché un dispositif de veille sanitaire du 1er juin au 31 aout. Le CCAS a pour mission de veiller sur les personnes âgées les plus isolées et/ou handicapées.

Etre isolé signifie ne pas être connu des services. Pour recenser ces personnes isolées, le CCAS souhaite faire appel à la bienveillance et à la participation de chacun. L’année dernière seulement 10 personnes se sont inscrites par le biais de leur famille, alors que Longjumeau dispose de plus de 3 500 retraités.

Le CCAS va à la rencontre des personnes recensées pour leur donner quelques préconisations : ne pas ouvrir les fenêtres du côté soleil, ne pas boire froid mais à température ambiante, ne pas boire de café etc…

Différents seuils existent dans ce plan d’urgence :

1- En période de veille : le CCAS appelle régulièrement les personnes recensées pour vérifier que tout se passe bien.

2- Lorsque le plan canicule est déclenché : le CCAS appelle chaque personne, en priorité les personnes âgées ou handicapées. Si nécessaire, une personne se déplace.

3- En période de forte chaleur : des navettes sont organisées pour permettre aux personnes de rester au moins pendant 2h dans une zone climatisée (centre commercial, salle climatisée maison de retraite, etc…)

Il est préférable d’agir en amont en se recensant auprès du CCAS. Cependant si pendant la période estivale vous ne voyez pas pendant deux jours votre voisin ou une personne de votre entourage, et que cela vous inquiète, vous avez la possibilité de contacter le CCAS, qui essayera de joindre cette personne. Si elle ne répond pas, une personne se déplace. Et si elle n’ouvre pas, les pompiers interviennent. Le CCAS préviendra aussi la famille si nécessaire.

Tous les membres du Conseil des aînés présents indiquent qu’ils participeront au plan canicule. Un numéro canicule a été mis en place, joignable 24h/24 : 06 08 37 71 09.

Un aîné explique que pour être efficace, le plan canicule doit être présenté à un maximum de personnes. Il est nécessaire d’informer les personnes âgées pour qu’elles s’inscrivent si elles souhaitent en bénéficier, mais il faut aussi diffuser l’information à leur famille, leur voisin et leur entourage.

Eglantine Boulogne explique que le CCAS a prévu de faire une campagne de communication sur le thème de la canicule à travers tous les supports d’informations municipaux (magazine, panneaux d’affichage etc..). L’information sera aussi relayée dans les pharmacies et les commerces et auprès des bailleurs sociaux, médecins, kinésithérapeutes, dentistes etc… Il a également été convenu avec le service démocratie locale de diffuser l’information aux conseillers de quartier.

3) Sport à Longjumeau et table ronde sport

La ville de Longjumeau dispose d’infrastructures dignes d’une ville de 40 000 habitants, explique Pascal Gaudron, Adjoint au Maire chargé des sports. La ville est passée en 3 ans de 3 800 à 5200 licenciés sportifs, grâce au travail réalisé en partenariat par le service des sports, les associations sportives et les accueils périscolaires ...

La création de cette table-ronde sport complète le processus de démocratie locale déjà mis en place à Longjumeau. L’objet de table ronde sport est l’analyse en termes de besoins en équipements sportifs et la mise en place d’action à mener sur Longjumeau dans le domaine du sport (Fête du sport, Etoiles du sport, partenariats sportifs, …). Le souhait a été d’intégrer tous les acteurs dans la composition de cette table ronde sport.

Ainsi, la composition de la table ronde sport est la suivante : un président, un collège élus, un collège associatif, un collège éducation nationale, un collège habitants : 3 habitants désignés par le Maire et 1 représentant du Conseil des aînés ainsi que des personnes qualifiées (pas de voix délibérative).

Le représentant du Conseil des aînés est désigné par le Conseil lui-même.

Jeanne Labéjof propose de désigner le représentant table-ronde sport. Un aîné demande s’il est possible de proposer un titulaire et un suppléant. Rémi Bétin explique que la délibération ne prévoit qu’une seule personne.

Aucun membre du conseil des aînés présent ne se sent prêt à présenter sa candidature pour siéger à la table-ronde sport. Il est donc proposé d’envoyer un courrier aux 32 membres du conseil des aînés et de leur laisser jusqu’au 30 juin pour candidater.

Un aîné félicite cette volonté municipale d’associer des habitants et un aîné. Il demande cependant si cela a été bien accepté par les clubs sportifs. Pascal Gaudron explique que les clubs ont été consultés et que cette initiative a été bien reçue. Certains conseillers aînés estiment que le nombre de personnes associées est élevé (35 personnes), mais qu’il soit important d’associer tous les acteurs.

Un aîné demande s’il est possible de créer une plaquette, ou un volet détachable dans le magazine, qui serait dédiée au sport, car il trouve que les événements sportifs sont noyés dans la masse d’informations. Rémi Bétin indique que réaliser une plaquette dédiée par thématique (sport, jeunesse...) rajoute à la masse d'informations, chacun étant sollicité par de nombreuses publications par ailleurs, et que la rubrique Sport est facile d'accès car souvent à la même page du Magazine. Il propose d'orienter la réflexion sur le terrain numérique, en rendant plus dynamique la rubrique sport du site Internet de la ville (dates des manifestations sportives...).

Un aîné demande si la ville travaille sur le développement du sport pour handicapés. Pascal Gaudron explique qu’il travaille déjà sur ce dossier, mais qu'il s'agit d'étudier et de réfléchir en profondeur sur ce sujet. En effet, le développement du handisport suppose un accompagnement humain et des conditions d'accueil dans les infrastructures optimales.

4) Informations et questions diverses

Table ronde cinéma : la prochaine séance aura lieu le mercredi 8 juin, 19h, salle des expositions. Monsieur Peghaire, représentant du Conseil des aînés à la table ronde cinéma, présentera lors de la prochaine séance un résumé des débats. L’ordre du jour portera notamment sur l’étude de marché en cours, en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations, le projet de DVDthèque et le cinéma en plein-air.

Réunion publique de concertation sur étude de la circulation en centre-ville du vendredi 6 mai : le powerpoint et un compte-rendu seront prochainement en ligne sur le site Internet. Un aîné propose de contraindre les véhicules à sortir de la Clinique de l'Yvette rue Léontine Sohier, et à y entrer route de Corbeil, afin d’éviter la rencontre dangereuse de véhicules à contre-sens route de Corbeil.

Collecte des D3E (Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques) : pour aider les habitants à se débarrasser plus facilement de ces déchets, le Siom organise avec la ville deux collectes exceptionnelles dans les quartiers : le samedi 21 mai de 9h à 12h30, impasse Maryse Bastié, et le samedi 28 mai de 9h à 12h30 à Orly Parc.

Clôture de la séance : 17h20

Télecharger le compte-rendu

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page