Jeudi 24 Août 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Démocratie locale > Comités de quartier et réunions publiques > Centre-Ville > Centre-Ville Mairie > 2010-2011 > Troisième Conseil de quartier

Démocratie locale

Troisième Conseil de quartier

Le Conseil de quartier Centre-Ville-Mairie s'est tenue le 9 juin 2011, à la salle Manouchian.

Compte-rendu du Conseil de quartier Centre-ville-Mairie

Mercredi 9 juin 2011, salle Manouchian

Début de la séance : 19h30

Excusés : Olivier Bridel, André Gelot, Marc Lesauvage, Agnès Main, Jocelyne Nouchet, Monique Pourriau, Yvette Rousseau.

Absents : Brigitte Clair, Régis Gauvin, Thierry Guadagnin, Grégory Lerambert, Anne Soazig-Nedellec.

Elus : Adeline Hubert-de Calan, Présidente du Conseil de quartier, Frédéric Serré, Vice Président du Conseil de quartier, Rémi Bétin, Conseiller municipal délégué à la Démocratie locale et aux Nouvelles technologies.

Secrétaire de séance : Michel Sibre

Ordre du jour :

1. Point bilan session 2010-2011

Rémi Bétin présente une synthèse de l’année et la mise en place d’un nouveau tableau de bord pour le suivi des demandes individuelles.

Cette année neuf sujets ont été abordés en Conseil de quartier : la redynamisation du centre-ville, le partenariat public privé sur l’éclairage public, le stationnement autour du théâtre, la prévention et de la sécurité, la propreté dans le quartier, le passage à la Télévision Numérique Terrestre (TNT), le réaménagement de l’école Charles Perrault, les travaux de l’été 2011 et à venir, la programmation de l’été.

Six réunions spécifiques ont aussi été proposées afin de former ou de sensibiliser les conseillers de quartier sur les sujets suivants : le tri sélectif et le règlement du Siom, le passage à la Télé Numérique Terrestre, la mise en place de relais citoyen-neige, le diagnostic partagé du service Maisons de quartier, la réunion publique de concertation sur la modification de la circulation en centre-ville, la prévention et sensibilisation aux cambriolages.

Un tableau de bord a été mis en place. Il recense l’ensemble des demandes individuelles remontées au service démocratie locale par les conseillers de quartier et les réponses qui sont apportées. Ce tableau, qui répond à une attente des conseillers de quartier, a pour objectif d’assurer un meilleur suivi de ces demandes.

2. Point travaux

Denis Baranger, directeur du pôle Développement Durable et de l'Aménagement Urbain, présente les travaux qui seront effectués cet été et dans les prochaines années sur le quartier.

a) Les travaux de l’été

La période estivale est l’occasion de réaliser des travaux de voirie, dans les écoles, des marquages au sol, etc…

Ainsi, la rue de l'Hôtel des Postes fera l'objet d'une réfection entre juillet et août, bien que la date exacte des travaux ne soit pas encore arrêtée. La Ville a fait le choix d’attendre que la construction des logements à l’angle de la rue de l’Hôtel des Postes et de la route de Corbeil soit dans sa phase de finition pour éviter que la rue réhabilitée ne soit endommagée par les camions de travaux.

Par ailleurs, dans la suite de la construction d'un nouveau pont au-dessus de l'Yvette, déjà réalisée, la réhabilitation du bâtiment en meulière situé rue des Ecoles va débuter en juillet. Il accueillera à terme sur deux étages (240m2) les futurs locaux de la police municipale, et le centre de protection urbain. Le public sera ainsi accueilli dans de bien meilleures dispositions qu’actuellement, au centre technique municipal.

Les travaux de réhabilitation commenceront début juillet et devront être terminés fin septembre. Pendant ces trois mois, la toiture sera révisée, la menuiserie changée, etc... Ensuite, la société ETDE, partenaire du PPP éclairage public, aménagera le centre de protection urbain (déploiement de la fibre optique et installation de l’informatique pour la vidéo-protection ect…). La fin des travaux est prévue pour décembre 2011-janvier 2012.

La Ville a souhaité conserver la halle attenante de 500m2, bien que la destination de cet équipement ne soit pas encore décidée.

Ces deux bâtiments qui bordent l’Yvette s’inscrivent dans un programme plus large : la requalification de la rue F. Pdt Mitterrand et l’aménagement d’un parc urbain (programmes budgétaires 2012 et 2013). La requalification concerne le tronçon de la rue de la rue Pdt F. Mitterrand situé entre la rue Léontine Sohier et la rue de Chilly. Le projet de parc urbain s'inscrit sur trois parcelles : celle actuellement occupée par le parking provisoire, le terrain du local de la police municipale, et la parcelle située entre les deux, encore en cours d’acquisition.

Rémi Bétin rappelle que ce projet est né de la volonté de Madame le Maire de geler la ZAC et donc la construction de nouveaux immeubles, au profit d'une "respiration" en centre-ville. Depuis, la Ville a créé sans attendre un parking provisoire pour soutenir le commerce. La volonté de l'équipe municipale sur ce parc est d'allier places de stationnement et traitement paysager, et de redonner cet espace aux habitants avec la création de cheminements piétons. Il explique que ce projet sera au cœur de la prochaine session des conseils de quartier, et qu’un processus de concertation est prévu dans le marché passé avec la maîtrise d’œuvre.

Un conseiller de quartier demande si une étude sur l’utilisation du parking provisoire a été réalisée, car il remarque que de nombreuses voitures de résidents stagnent dans le parking.

Frédéric Serré explique qu’en journée, on constate une forte rotation encouragée par le fait que le parking est en zone bleue. Le soir des résidents peuvent cependant venir se garer.

Une conseillère de quartier explique que, le plus souvent, les problèmes de non respect de la zone bleue sont rencontrés le week-end

Frédéric Serré explique que la police municipale se renforce progressivement, et que dernièrement deux agents supplémentaires viennent d’être recrutés. Rémi Bétin précise qu’une fois que dès les effectifs consolidés, la police municipale travaillera du lundi au samedi et donc 6 jours/7.

Une conseillère de quartier demande si le parc urbain sera fermé la nuit, comme par exemple le parc Nativelle. Denis Baranger explique que les places de stationnement seront en libre accès et que des cheminements piétons permettront d’accéder de la rue Léontine Sohier à la rue des écoles. Rémi Bétin rappelle que l’essence même de ce projet est de créer une respiration en centre-ville, et donc d'ouvrir au maximum cet espace. Pour autant, s'il n'a pas vocation à être fermé, la problématique de la sécurité à ses abords doit être prise en compte différemment. Une conseillère rajoute que la proximité de la police municipale et du commissariat sont des garanties de sécurité.

Une conseillère de quartier demande si les futurs bâtiments de police municipale contiennent de l’amiante. Denis Baranger explique qu’il explique qu’il existe différents types d’amiante. : l’amiante friable interdit depuis les années 90 dans tous les équipements publics et dont le retrait a été imposé par la réglementation, les toitures en fibrociment. Les toitures des bâtiments en question contiennent du fibrociment mais pas d'amiante friable. Un plan de retrait est organisé lorsque des travaux y sont engagés.

b) Travaux d’enfouissement et travaux de réhabilitation du réseau d’assainissement

Denis Baranger indique que le contrat de partenariat public privé prévoit l’enfouissement de 3,8km de réseau d’éclairage public. La rue Léontine Sohier sera la première rue à en bénéficier. La municipalité agit pour qu’à l’occasion de ces travaux d’enfouissement soient aussi enfouis les réseaux électriques et de télécommunications (ErDF, câble, France Télécom etc..). Les travaux d'enfouissement auront lieu du 5 septembre 2011 à la fin de l’année 2011. Ils commenceront de l’angle de la rue Léontine Sohier/Pdt. F. Mitterrand à l’angle Sohier/rue des Chanterelles. Pendant cette opération, les lampadaires seront remplacés et certains changeront de côté.

Sur la même période, le SIAVHY va réhabiliter le réseau intercommunal d’assainissement des eaux usées, qui est en très mauvais état. Les travaux débuteront à la mi-octobre et ils concernent la rue Léontine Sohier et la rue de l’Yvette.

Ces deux chantiers, enfouissement et réhabilitation du réseau d’assainissement, se termineront vers la fin de l’année 2011.

Une conseillère de quartier demande s’il est judicieux de refaire la rue de l’Hôtel des Postes, si des camions de travaux pour l’enfouissement vont transiter par cette rue. Denis Baranger explique que la rue de l’Hôtel des postes ne devrait pas être impactée par ces travaux.

Une conseillère de quartier demande si le SIAHVY connaît les raisons de ces détériorations, et si la circulation dense n’impacte pas le réseau d’assainissement.

Denis Baranger explique que le réseau d’assainissement est enterré à 3m50 et que ce qui se passe en surface ne devrait pas le toucher. Le SIAVHY a constaté un désemboitement du réseau ainsi que ne nombreuses micro-fissures pouvant s’expliquer par un affaissement de la chaussée et par l’« agressivité » des eaux qui circulent par le réseau.

Rémi Bétin explique que la réalisation simultanée de ces opérations avec les différents concessionnaires, qui paraît de bons sens, n'en est pas moins un véritable challenge (planification des travaux, conventions, etc…).

Dans le même esprit, la Municipalité souhaite que lors des travaux de requalification de la rue Pdt F. Mitterrand prévue en 2012-2013, la Lyonnaise des eaux effectue le remplacement des branchements plomb.

Une conseillère de quartier demande s'il sera nécessaire d'ouvrir de nouveau la chaussée, en cas d'arrivée d'un nouveau concessionnaire.

Rémi Bétin explique que pour s'en prémunir, la Ville étudie la pose de fourreaux supplémentaires et de chambres souterraines.

Un conseiller de quartier demande où en est la fibre optique. Rémi indique que Free a terminé de déployer son réseau dans les voiries de Longjumeau, et qu'il commence à pénétrer les immeubles de plus de 12 logements. Cependant, tous les opérateurs sont dans l’attente de la réglementation pour les habitations de moins de 12 logements, concernant la mutualisation notamment. Un deuxième opérateur, France Telecom, a annoncé son intention de déployer son réseau en 3 ans sur 100% du territoire de la ville, sans impact en terme de génie civil.

Un conseiller de quartier soulève la question de la voirie de place de l’Eglise qui s’affaisse et des multiples fissures des bâtiments avoisinants. Il indique que les architectes les bâtiments de France ont été prévenus, et que si des travaux sont réalisés, il faut refaire la voie pavée à l’identique.

Denis Baranger explique que la situation est difficile lorsque l’on se retrouve à proximité d’un bâtiment classé. Un devis de remise en l’état a été réalisé. Rémi Bétin explique que la municipalité est consciente de cette problématique, mais aussi qu'elle s’est fixée un programme pluriannuel d’investissements (PPI) Aujourd’hui, le devis étant très lourd, cela signifierait ne pas faire autre chose.

c) Travaux école Charles Perrault

Adeline Hubert-de Calan rappelle qu’actuellement l’entrée à l’école Charles Perrault se fait par l’avenue du Général de Gaulle, une rue très passante qui pose un véritable problème de sécurité des enfants et des parents.La modification de cette entrée répond à une forte demande et à un engagement de campagne.

Denis Baranger présente la modification de l’accès à l’école Charles Perrault par la rue des écoles, qui devra être opérationnelle pour la rentrée des classes le 5 septembre 2011. Les services municipaux ont travaillé en partenariat avec la directrice de l’école pour trouver la meilleure manière de transférer cet accès principal sur la rue des écoles. La solution trouvée avec la directrice est l'aménagement tout le long du bâtiment d’un cheminement piéton, avec la création d’une rampe handicapée et d’un éclairage (4 mâts) et la plantation de végétation. D’autres aménagements auront également lieu : le bureau de la directrice sera réhabilité, l’auvent fermé, des jardinières installées, et les places de stationnement condamnées par le plan vigipirate seront utilisées pour créer une zone d’attente pour les parents.

Le coût des travaux s’élève, intérieur et extérieur compris, à 150 000 euros. La Ville a attendu d'obtenir une subvention du Conseil Général pour ces travaux, raison pour laquelle les travaux avaient été repoussés d’un an l’année dernière.

Une conseillère de quartier demande s’il y aura une dépose-minute pour les voitures. Adeline Hubert-de Calan explique qu’en maternelle les parents ont l’obligation d’accompagner les enfants jusqu’à la classe. Il n’est donc pas possible de créer de dépose-minute. Le stationnement dans cette partie de la ville est un vrai problème, et les réflexions sont nombreuses. Un conseiller de quartier propose de se servir du parking du Théâtre, utilisé par les résidents de la Peupleraie.

Une conseillère de quartier demande si la cour des enfants du côté de la rue Général de Gaulle sera aussi réhabilitée cet été. Adeline Hubert-de Calan explique qu’initialement il était prévu de coupler les travaux de modification de l’entrée avec la réhabilitation de cette cour, mais que cela ne sera finalement pas possible. La ville n’a pas seulement les écoles à entretenir, et elle essaye de prioriser ses actions dans le sens de l'amélioration de la sécurité et de l’accueil des enfants. A titre indicatif, les deux cours de l’école élémentaires Schweitzer ont été refaites l'an dernier pour un budget de 150 000 euros.

Une conseillère de quartier demande à qui appartient l’espace vert côté rue des écoles. Adeline Hubert- de Calan indique qu'il fait partie de l’école, et qu'il est utilisé lors de la fête de l’école et par le centre de loisirs, qui est très satisfait de disposer de cette espace.

3. Programmation de l’été

Frédéric Serré et Adeline Hubert présentent la programmation de l’été.

Le 21 juin, premier jour de l’été, la ville de Longjumeau organise le 30ème festival de la Musique, au parc Nativelle. Une programmation riche est proposée cette année : Bal de Mandarine (14h pour les écoles élémentaires, 15h pour les écoles maternelles), Ecole Mozart- département moderne (19h), Thomas Pradeau (20h), Louisy Joseph (21h). Un thé dansant sera organisé, salle Anne Frank de 14h à 18h, gratuit et ouvert à tous les seniors.

Adeline Hubert-de Calan précise que la volonté a été de regrouper les habitants au parc Nativelle, mais cela n’empêche pas les initiatives de chacun à différents endroits de la ville. C'est bien l'esprit de cette Fête.

Le service Maison de quartier organise le vendredi 1er juillet, à 18h, arboretum de Balizy le « Festival des habitants ont du talent », organisé en partenariat avec différents centres sociaux de l’Essonne. Pour tous renseignements contacter le service maison de quartier : 01 64 54 15 39.

Le samedi 2 juillet aura lieu la deuxième édition de la Fête au square d’Auvergne. L’année dernière cette fête avait été organisée à l’initiative des associations et des conseillers de quartier Sud-Gubanski et Sud-Colucci. Le souhait de Madame le Maire est de pérenniser cette action afin de faire vivre cet espace méconnu des Longjumellois. Les bailleurs sociaux ont été sollicités pour subventionner cette fête, à hauteur de 4 500 euros. Adeline Hubert-de Calan indique que la ville aménage progressivement ce parc (terrain de pétanque, tables de pique-nique), et que grâce aux activités qui y sont organisées, il gagne à être connu.

Les actions de proximité « quartiers d’été » sont organisées grâce au partenariat de différents services municipaux : sports, jeunesse, maisons de quartier et médiation-prévention. Différents jeux sont proposées : babington, football, structure gonflable, ateliers manuels etc… Ils auront lieu le 1er juillet à Balizy, le 8 juillet au quartier Sud, le 22 juillet au centre-ville (parking de la mairie), le 29 juillet à Orly-Parc, le 26 août au quartier Sud.

Les séances de cinéma en plein-air auront lieu au parc Nativelle, le 9 juillet à 22h30 « Bee Movie », le 22 juillet à 22h30 « Inception », le 5 aout à 22h30 « L’arnacoeur », et le 27 aout à 22h30« Grease ».

Adeline Hubert-de Calan précise que le Conseil Général ne subventionne plus le cinéma en plein-air, et que cette année une subvention a été obtenue grâce à la communauté d'agglomération Europ’Essonne. De plus, pour ne pas faire de concurrence déloyale aux cinémas alentours, le Centre National de la Cinématographie (CNC) a demandé à la Ville de limiter le nombre de séances à quatre, et de les espacer de 15 jours.

Dans le cadre de la promotion du dessin animé de Disney « Cars 2 », les jeunes Longjumellois de 7 à 12 ans auront la possibilité de faire du kart électrique et de tester des jeux vidéos les 9 et le 10 août dans la cour de l’école élémentaire Jules Ferry (dans la limite des places disponibles : 200 places par jour).

Adeline Hubert-de Calan rappelle que toutes les activités évoquées sont gratuites et ouvertes à tous les Longjumellois.

4. Informations et questions diverses

- Point étude de la circulation, Rémi Bétin explique les suites qui seront données à la réunion publique de concertation du vendredi 6 mai 2011. Cette séance a permis de présenter les préconisations brutes du bureau d’étude et d’entendre les remarques et propositions des habitants. Certaines préconisations ont pu être mise en place dès le lundi suivant (feu clignotant orange rue Maurice), d’autres préconisations nécessitent une étude plus poussée. Le relevé de propositions sera mis en ligne très prochainement, et la Ville reviendra vers les Longjumellois pour poursuivre la consultation et la mise en œuvre des préconisations.

Un conseiller de quartier salue l'initiative prise rue Maurice, dont l'effet positif a été constaté nettement.

Un conseiller de quartier explique que des cars continuent à stationner devant le théâtre pour certains spectacles, ce qui rend la circulation difficile avenue du Général de Gaulle.

Adeline Hubert-de Calan indique que la situation a été améliorée, en leur demandant de ne pas attendre devant le théâtre pendant le temps de la représentation. Il est à noter qu’une vingtaine de places visiteurs vont être créés cet été derrière le théâtre.

Un conseiller de quartier propose la présence d'un policier municipal pour faire la circulation.

Quelques conseillers de quartier demandent s’il est possible que le service des espaces verts intervienne en dehors des heures de pointe du matin (arrosage, plantation de fleurs, etc…).

Denis Baranger explique que l’arrosage se fait dans la plupart des villes le matin, et que les horaires du personnel du service espaces verts sont aménagés en conséquence.

- Plan canicule, chaque année est déclenché un dispositif de veille sanitaire du 1er juin au 31 aout. Le CCAS a pour mission de veiller sur les personnes âgées les plus isolées et/ou handicapées. Pour recenser ces personnes isolées, le CCAS souhaite faire appel à la bienveillance et à la participation de chacun. L’année dernière seulement 10 personnes se sont inscrites par le biais de leur famille, alors que Longjumeau compte de plus de 3 500 retraités.

Si vous vous inquiétez de plus voir un voisin ou une personne de votre entourage, appeler le numéro d’urgence canicule : 06 08 37 71 09

Un conseiller de quartier propose que le CCAS envoie un courrier à tous les retraités afin de recenser leur besoin.

Un conseiller de quartier expose les problèmes de pollution (présence d’hydrocarbures dans le réseau pluvial) et d’inondation rencontrés dans le quartier des fleurs. Denis Baranger explique qu’une enquête est en cours pour déterminer l’origine de ces hydrocarbures présents dans le réseau pluvial.

A la suite du conseil de quartier : Les analyses du sol et de l’eau de la nappe phréatique n’ont pas révélé la présence d’hydrocarbure. Une enquête de voisinage a été lancée.

Clôture de la séance : 22h10

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page