Samedi 17 Novembre 2018

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Démocratie locale > Comités de quartier et réunions publiques > Balizy-Gravigny > 2009-2010 > Conseil de quartier Balizy-Gravigny du 11 février 2010

Démocratie locale

Conseil de quartier Balizy-Gravigny du 11 février 2010

Le déploiement de la fibre optique, le Tour de France, le projet de l'école de Balizy, la vidéo-protection au coeur des débats.

Compte-rendu du Conseil de quartier Balizy-Gravigny du 11 février 2010

Compte-rendu en attente de validation du secrétaire de séance

Excusés : Josette Arpontet, Monique Bardot, Virginie Goncalves, Jean Baptiste Goubert, Jean Le Pimpec

Absents : Stéphane Gonzales, Taoufik Mellouki, Daniel Pallesco

-Début de la séance : 19h30

Élus présents :

- Catherine Rousselet-Millot, Première adjointe au Maire chargé de la Culture, de l’Animation, du Développement Economique et l’Insertion professionnelle des Jeunes

- Jérémy Martin, Adjoint au Maire à la Démocratie locale

- Sandrine Gelot-Rateau, Adjointe au Maire chargée du Développement Durable, de la Voirie et des Travaux

- Mohamed Bouazzaoui, Conseiller Municipal délégué

- Adeline Hubert-de Calan, Adjointe au Maire chargée de l’Education de l’enfance et de la petite enfance

Ouverture du Conseil de quartier, par Marie Andrée le Saoût, Présidente du Conseil de quartier Balizy-Gravigny

Désignation du secrétaire de séance : Christian Serbruyns

1. Le déploiement de la fibre optique, par Arnaud Perrin Directeur de la Communication

Deux projets de déploiement de la fibre optique sont en cours : une opération d’initiative privée opérée par Free à destination des particuliers, et une opération d’initiative publique opérée par la communauté d’agglomération à destination des entreprises.Tout d’abord qu’est ce que la fibre optique et que représente-t-elle ? C’est un fil en verre ou en plastique très fin qui a pour propriété de conduire la lumière et sert dans les télétransmissions terrestres et océaniques de données. Elle offre un débit d’informations nettement supérieur à l’ADSL (5 fois plus importante à la réception, et 50 fois plus importante à l’émission). Cette technologie peut permettre des usages nouveaux à l’utilisation d’internet comme le télétravail par exemple.

La société Free a choisi Longjumeau comme ville exemple du déploiement de la fibre optique et de l'offre des garanties de concurrence.

Le point de raccordement se situe dans le quartier des fleurs, au niveau de la rue des Bleuets. Le déploiement de la fibre optique va commencer dès la semaine prochaine. Les travaux opérés sur la voirie ne représenteront que 600 m de tranchée. L’absence de travaux de génie civile de grande ampleur s’explique par le fait que Free va se servir des fourreaux de France Télécom pour raccorder toute la ville. Mais ce déploiement s’arrête au niveau des parties privatives.

La question se pose ainsi pour l’aménagement de ces parties privées. Les bailleurs sociaux et d’ASL ont reçu un courrier de Free leur demandant de mettre à ce point l’ordre du jour de leur Assemblée générale. Car si la copropriété en question souhaite que Free déploie la fibre optique, il faut signer une convention.

La loi de modernisation économique du 4 août 2008 prévoit un cadre réglementaire. De plus Free propose des garanties de libre concurrence, ce réseau sera loué aux autres opérateurs. Ainsi même si Free est l’opérateur qui installe l’infrastructure, toute personne est libre de choisir un autre opérateur.

Les débats se sont orientés sur : les travaux de manière générale, la capacité des fourreaux de France Telecom à contenir cette nouvelle technologie, et la qualité du débit. Les conseillers de quartiers de Balizy Gravigny ont été rassurés de savoir que le débit était égal et maximal indépendamment de la distance du nœud.

2. Le Tour de France, Arnaud Perrin Directeur de la Communication

Longjumeau est la dernière ville-départ du Tour de France 2010. Le départ de cette étape de 106km se fera vers 13h30-14h, avec le passage traditionnel de la caravane publicitaire au préalable.

Il y a deux départs: un départ fictif et un départ réel. Le départ fictif correspond au tour qu’ils feront dans la ville, dont le tracé sera définitif début mars. La ville veut que le Tour de France passe par un maximum de quartiers, cependant cela n’est pas techniquement possible. Les seules contraintes imposées sont que les cyclistes ne doivent pas se croiser et dès que l’on sort de la ville le départ réel commence. Par conséquent il ne passera pas par Balizy Gravigny, car la route de Corbeil est le seul axe disponible et que l’on ne peut donc pas éviter le croisement des cyclistes. Le départ réel commence une fois que les cyclistes sont arrivés à la sortie de la ville où le chronomètre démarre.

Au-delà du départ, l'objectif est d'avoir un maximum d'animations sur ce thème tel un fil jaune qui irait jusqu’au jour J. Par exemple cette année les vœux à la population et le Salon des indépendants avaient comme thème le Tour de France et de nombreuses associations l’ont aussi choisi pour thématique (Carnaval, fête de l’école de Balizy). Le Tour de France est avant tout une fête populaire.

Agenda des animations Tour de France :

Jour J. : 25 juillet : parcours dans la ville et point de départ

un village départ sera situé près du stade, il s’agit d’un village VIP, l'accès est très limité par l’organisateur A.S.O., la ville dispose de très peu de places (lors de chaque cérémonie de vœux à la population, une place était à gagner)

un village départ ville sera organisé par la Ville et ouvert à tous, sera situé à côté de village départ, Ce fil jaune se manifeste aussi par des animations transverses, les décorations des parcs, des ronds-points, et des vitrines … Les accueils de loisirs et l’Espace jeunes réfléchissent aussi sur le sujet

Bourse au vélo : 3 avril, qui s’intègre dans la semaine du développement durable du 1er au 7 avril

Cette bourse au vélo permettra la réparation, le diagnostic mais aussi l’échange et le don à travers une zone de troc. Une piste est aussi prévue pour essayer les vélos.

Une mini convergence cycliste au départ du marché Bio : chaque 1er dimanche du mois : à partir du 4 avril, 2 mai, 6 juin et le 4 juillet (dernière convergence avec des vélos décorés)

L’année dernière lors la convergence cycliste du 7juin, Longjumeau a gagné le prix de la ville la plus cyclotouriste. Le projet de la création d'un piste cyclable en cours, mais le financement est plus compliqué que prévu. Les transports étant une compétence transférée, la communauté d’agglomération travaille sur ce dossier. Cette année la convergence cycliste aura lieu le 6 juin, date à laquelle Longjumeau participera de manière symbolique.

J-30 : samedi 26 juin

Cette journée festive est encore à l’état de projet. L’idée initiale est que tous les Longjumellois s’approprient le Tour en participant à des animations, par exemple des relais de vélos amusants. L’objectif étant qu’un maximum de personnes participent au Tour de France. Cela serait aussi l’occasion de matérialiser le parcours des cyclistes dans la ville est les points d’animations du jour J. Le rond-point entre le boulevard du Docteur Cathelin et le Pdt F. Mitterrand est un lieu intéressant, on peut imaginer une animation à cet endroit, ce qui permettrait d’éviter la concentration sur le lieu du départ (à réfléchir)

Rencontres inter-quartier lors de la journée citoyenne du 14 juillet

Les cinq quartiers de la ville sont invités à se rencontrer dans des épreuves physiques et intellectuelles. Un groupe par quartier, constitué par exemple de trois adultes et deux enfants, portera les couleurs de son quartier qu’il devra mobiliser.

Le Conseil des aînés est naturellement associer à ce projet.

Les débats se sont orientés sur le coût occasionné par le Tour de France :

Longjumeau est une ville-départ donc la ville n’est pas obligée de refaire ses voiries afin d’avoir un tapis parfait pour les cyclistes. Le Tour de France ne va pas occasionné de travaux supplémentaires. Pour une ville-arrivée la redevance est plus importante et la voirie doit être parfaite pour permettre l’arrivée des cyclistes.

La redevance est d’un montant de 50 000 €, le Conseil Général va couvrir 50% de la redevance comme ce fut le cas lors des précédentes étapes du Tour de France dans le département. La Mairie s’est rapprochée des villes de Marcoussis et d’Etampes qui ont déjà reçu le Tour, afin de partager leurs expériences.

Pour le village départ, il y a une réglementation drastique en matière de sponsors. Par contre pour le village départ ville tous les sponsors sont envisageables. Ainsi pour les animations accompagnant cette manifestation, la Municipalité fera appel à des financements publics et privés. Elle l’a déjà fait pour la patinoire, qui n’aura coûté au final que 8 000€ aux Longjumellois sur les 117 000€ du coût total de la manifestation.

La Mairie a pris contact avec une société qui recycle les bâches. Elle se propose de récupérer les bâches du Tour pour confectionner des sacs. Il y a différentes manières de couvrir les frais, Marcoussis a couvert à 100% ses frais annexes.

L’ALBG passe un appel à dons de maillots pour la fête de l’école de Balizy et recherche un chaudronnier.

Les débats se sont orientés sur le fait que le Tour de France doit être le départ du vélo à Longjumeau comme un moyen de transport alternatif.

3. Le Commerce et marché bio, par Catherine Rousselet Millot, Première adjointe au Maire chargée de la Culture, de l’Animation, du Développement Economique et l’Insertion professionnelle des Jeunes

Le marché Bio et Paysan qui s’installe dans le quartier tous les premiers dimanches du mois fêtera son premier anniversaire au mois d’avril prochain. Les Conseillers de quartiers, souhaitant rendre ce marché plus accessible, et ils ont demandé d’étudier la possibilité d’une navette entre le marché Bio et Paysan et les foyers des Seniors.

Le dimanche dernier le marché était très dynamique, cela donne une plue value à la vie locale selon les Conseillers de quartier.

La rénovation de l’éclairage de la place des Charmilles permettra de redynamiser cette zone commerçante qui compte : un coiffeur, tabac, galerie d’art. Les travaux vont intervenir dans l’année 2010 sur Balizy-Gravigny qui compte un nombre important d’anciens lampadaires. Plus de 90% du parc de la Ville va être renouvelé. Il y aura aussi le réaménagement de la placette de l’école maternelle durant l’été 2010.

Concernant la braderie, la Ville a noté les différentes remarques des Conseillers de quartiers concernant la fermeture du centre-ville.

Il est a noté que la signalisation n’est pas toujours accessible visuellement à cause du problème d’harmonisation des panneaux. Les services techniques travaillent sur la simplification des panneaux et des normes d’indications. Une étude est en cours sur la signalétique de proximité, la signalétique de direction, et les panneaux en entrée de ville.

Une galerie d’art a ouvert à la place des Charmilles, il s’agit d’une initiative privée. Les deux peintres exposent aussi au Salon des indépendants organisé par la Ville.

Une conseillère de quartier aimerait savoir s’il serait possible d’emprunter une œuvre d’art. Il s’agissait d’une pratique qui existait il y a une quinzaine d’années.

Catherine Rousselet a répondu qu’actuellement la nouvelle responsable du service culturelle fait l’inventaire des œuvres. Mais que cela n’est pas à l’ordre du jour pour l’instant.

4. Voirie-stationnement- travaux- espaces verts, par Sandrine Gelot-Rateau Adjointe au Maire chargée du Développement Durable, de la Voirie et des travaux

La neige a mis à rudes épreuves les moyens humains et techniques dont dispose la ville. A savoir que cela représente 50,341 km de voirie à traiter pour une micro saleuse et une saleuse sableuse, ce qui a représenté pour la dernière campagne de déneigement près de 149 tonnes de sel et près de 869h. Il est a noté que la ville de Longjumeau ne possède pas de lame de déneigement et que lors de la dernière vague de déneigement la ville de Champlan nous a prêté sa lame de déneigement.

La Mairie réfléchit à l’achat mutualisé d’une lame de déneigement, et à mettre en place un système de solidarité entre voisins.

La neige a eu pour conséquences le retard sur la collecte des ordures ménagères et l’apparition de nids de poule. Une campagne a lieu chaque fin de mois, représentant près de 9 tonnes d’enrobé à chaud. Pour le mois de février une campagne a déjà eu lieu, représentant près de 14 tonnes. Les interventions ont eu lieu prioritairement dans les zones considérées dangereuses.

Un conseiller de quartier soulève la question de la dangerosité de l’avenue Victor Bach. Cette avenue est incluse dans le projet de piste cyclable qui rejoindra Saulx-les-Chartreux. Les transports étant une compétence transférée c’est la communauté d’agglomération qui est en charge du dossier. L’emplacement du verger pédagogique à proximité traduit la volonté de la Mairie à dynamiser cette zone et à la rendre plus sure.

Une conseillère de quartier a été la victime d’un feu de poubelle. Sandrine Gelot-Rateau lui a expliquée la démarche à suivre : déclaration auprès du SIOM et de son assurance. Il est aussi possible de contacter les services techniques ou le service démocratie locale.

Un conseil de quartier a exposé le problème de circulation au niveau du rond-point de la rue des Templiers. Et il demande s’il serait possible de mettre un feu tricolore.

5. Point sur le projet de l’école de Balizy, par Adeline Hubert- deCalan, Adjointe au Maire chargée de l’Education de l’enfance et de la petite enfance

Le projet architectural de l’école de Balizy a été présenté succinctement, en attendant la réunion de concertation prévue en mars.

6. Mohamed Bouazzaoui, Conseiller Municipal délégué à la Prévention et à la Jeunesse

Le partenariat public privé est composé de l’éclairage public et de la vidéo-protection. La vidéo-protection a franchi une nouvelle étape lors du Conseil Municipal du 8 février qui voté la demande d’autorisation au préfet.

La vidéo-protection s’accompagne de la prévention et de la médiation. L’objectif est de faire reculer le sentiment d’insécurité. Le service médiation-protection a été renforcé par un troisième médiateur qui travaille à un meilleur vivre ensemble. Ils interviennent par exemple dans le cadre des conflits de voisinage. La proximité du médiateur avec le terrain lui permet une meilleure réactivité.

Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), composé des chefs d’établissement, d’un procureur de la République, du commissaire etc…, travaille sur l’évaluation et la mise en œuvre des actions de prévention de la délinquance... Le CLSPD a constaté qu’il s’agit de la petite délinquance et que l’on retrouve souvent les mêmes actes de vandalisme et de dégradation de biens publics. Il est prévu 23 caméras qui seront placées notamment dans les gares, le centre-ville, la Rocade, les Coteaux. Leurs emplacements sont toujours à l’étude.

Il s’agit d’un sujet complexe où il faut trouver un équilibre entre le recul du sentiment d’insécurité et l’impression d’être en permanence surveillé.

Longjumeau ne connait pas une grande délinquance, mais la vidéo-protection peut aider à faire baisser d’au moins 5% la délinquance actuelle, ce qui n’est pas négligeable. Elle permettra aussi de résoudre les affaires non résolus. Mais cela ne pourra pas se faire sans une réelle réactivité. Des agents municipaux seront formés à l’utilisation du matériel, dans le respect des libertés individuelles.

Les débats et échanges entre les conseillers de quartier, chacun a fait partager son expérience personnelle pour au final des avis plutôt favorables. Des questions plus techniques ont été posées concernant le traitement de l’image.

- Clôture de la séance

-Fin de la séance 22h

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page