Mardi 12 Décembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Découvrir la ville > Histoire > Les inondations à Longjumeau ...

Découvrir la ville

Les inondations à Longjumeau ...

Notre commune a été sévèrement touchée par les inondations du 31 mai au 5 juin. Petit retour sur tous les moyens mobilisés lors de cette crue exceptionnelle de la rivière l'Yvette...

Les inondations à Longjumeau

La rivière l'Yvette qui traverse Longjumeau est un cours d'eau de 39,3 km, affluent de l’Orge et sous-affluent de la Seine. Elle coule dans la vallée de Chevreuse à travers les départements des Yvelines et de l'Essonne. Comment notre rivière d'apparence si tranquille a-t-elle pu déborder jusqu'au centre-ville ?

Le syndicat de rivière

La compétence rivière d'aménagement, d’entretien, d'équipement et de gestion de la rivière l'Yvette et de ses affluents appartient au Syndicat Intercommunal d'Aménagement Hydraulique de la Vallée de l'Yvette (SIAHVY). Il est également en charge des travaux et des études nécessaires au bon écoulement, et de la lutte contre les inondations.

Le rôle des réservoirs de Saulx et Balizy

Les barrages aménagés par le SIAHVY depuis les années 1960 sont initialement conçus pour diminuer le débit maximum de la rivière pendant une crue. Ils doivent en principe se remplir pour empêcher l’eau de poursuivre sa course vers la rivière et donc l'empêcher de déborder. Le volume, ainsi stocké dans les bassins, est restitué à la rivière après le passage de la crue.

La crue était-elle prévisible ?

Les 10 bassins dispersés sur le territoire du SIAHVY représentent 1 831 000 m3 de capacité de stockage d'eau. Alors que l'estimation du volume total de précipitations entre le 29 mai et le 1er juin atteint les 16 millions de m3 ! A partir du moment où le gabarit du lit de la rivière est atteint, les bassins commencent à se remplir. Et inévitablement, lorsque les bassins ont atteint leur capacité maximale de stockage, la rivière déborde.

Les derniers jours du mois de mai ont enregistré à eux seuls plus de 90 % des précipitations mensuelles (cf. graphique de pluviométrie ci-dessous).La succession des pluies a augmenté le débit de la rivière. Les sols complètement saturés ne permettaient plus d’infiltration. Toute l’eau précipitée du 30 au 31 mai a alors ruisselé directement dans l’Yvette, qui connaissait déjà un niveau d’eau supérieur à celui habituellement connu à cette période. Ainsi, les bassins se sont tous trouvés, au fur et à mesure de la propagation de l’onde de crue, dans une situation de débordement. Les bassins, ainsi devenus insuffisants pour réguler les débits de l’Yvette, n’ont pas pu limiter la montée rapide du niveau d’eau.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Une crue sans précédent

L'intensité des précipitations a donc été bien supérieure aux capacités de rétention des bassins du SIAHVY. Les bassins tels qu'ils sont actuellement conçus permettent de traiter les débordements de la crue de mars 1978, considérée jusqu’à ce jour comme la crue de référence.Les récents évènements représentent à ce jour la crue la plus importante jamais mesurée et bien supérieure à l’occurrence cinquantennale.

 

Retour en images

La crue de l'Yvette au jour le jour. Retour sur les temps forts des 5 jours qu'a vécu notre commune pendant les inondations...

Mardi 31 mai

Suite aux nombreuses précipitations, la rivière l’Yvette atteignait un niveau élevé en soirée. Le bassin de Saulx-les-Chartreux en amont de notre ville, géré par le Siavhy en charge de la régulation hydraulique, est aussi saturé. A 21h, la côte d’alerte du bassin n'était pas atteinte, mais Sandrine Gelot a demandé à la police municipale d'aller faire du porte à porte pour informer les habitants de l'allée des Sauliers de la situation pour qu'ils puissent rester vigilants.

Mercredi 1er juin

Les fortes précipitations des derniers jours et le haut niveau de la rivière l'Yvette ont inondé de nombreuses rues en ville. Une cellule de crise est organisée.

Demande de reconnaissance de catastrophe naturelle : Sandrine Gelot, maire de Longjumeau, a tout de suite décidé d'entamer la démarche de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle à la préfecture de l'Essonne. Par mesure de prévention, la RN20 a été coupée dans les 2 sens de circulation à hauteur de Longjumeau. La situation de crise s'installe dans la durée... 10 transformateurs sont coupés, une grosse partie du centre-ville est dépourvue d'électricité. Le gymnase Saint-Exupéry est ouvert pour accueillir les Longjumellois sinistrés. Des patrouilles de pompiers et de police sont assurées toute la nuit pour rassurer et venir en aide aux habitants confinés à leur domicile.

Jeudi 2 juin

Pendant la nuit, la situation ne s'est pas améliorée. La cellule de crise s'est à nouveau réunie dès 8h.

Procédure d'évacuation validée : en lien avec la préfecture de l'Essonne, Madame le Maire, Sandrine Gelot, a pris la décision d'évacuer les habitants du centre-ville. Tous les moyens sont mobilisés : préfecture, réquisition de bus RATP, pompiers, police nationale et municipale, agents municipaux...Sandrine Gelot et ses élus sont sur le terrain pour accompagner les sinistrés et trouver une solution adaptée au cas de chacun. Les communes avoisinantes témoignent de leur soutien en mettant à disposition du matériel, des salles et en organisant des collectes de don.

Vendredi 3 juin

La décrue est déjà bien entamée. Enedis établit un diagnostic sur ses installations électriques et remet en fonction quelques transformateurs. Le nettoyage des rues et les collectes d'encombrants commencent... En fin de journée, Sandrine Gelot accueille à Longjumeau Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d'Ile-de-France et Manuel Valls, premier ministre.

Samedi 4 et dimanche 5 juin

Le pompage des caves et des parkings encore inondés en sous-sol des résidences sont progressivement effectués par les sapeurs-pompiers. La ville organise la distribution des dons récoltés à la maison Colucci et met en relation les volontaires avec les personnes sinistrées. Un élan de générosité et de solidarité s'organise spontanément en ville et en dehors pour accompagner au maximum les nombreux Longjumellois victimes de ces inondations

 

Un bel élan de solidarité

Durant toute la durée de la crise, de nombreux témoignages de soutien aux sinistrés sont apparus spontanément. La ville tient à remercier tous les services publics (police, pompiers...) et les bénévoles qui ont mis tout en œuvre pour accompagner les Longjumellois.

Recensement avant les indemnisations

Sans attendre que les modalités d'indemnisation de l'Etat, du Département et de la Région soient connues, la ville a décidé d'allouer une subvention de 150 000 € au CCAS (vote soumis au conseil municipal du 5 juillet 2016). Ce budget sera exclusivement dédié aux sinistrés, sur des critères d'attribution qui restent encore à définir.Le Centre Communal d'Action Sociale continue de recenser les Longjumellois sinistrés. Vous pouvez vous faire connaître au 01 69 74 19 00 si vous n'avez pas encore été contactés. Madame le Maire a également sollicité une dotation de solidarité en faveur des collectivités territoriales à la préfecture de l'Essonne pour contribuer à réparer les dégats causés en centre-ville.Le Département de l'Essonne a déjà mis en place un dispositif de micro-crédit permettant aux Essonniens, sous conditions de ressources, de bénéficier de crédits à taux préférentiel pour payer par exemple les franchises ou les frais non couverts par les assurances.

Collecte de dons à la maison Colucci

Une grande collecte était organisée à la maison Colucci. De nombreux Longjumellois sont passés déposer des vêtements, jouets, livres, denrées alimentaires... Pour les dons de meubles et d'électroménagers, vous pouvez envoyer des photos à inondations@longjumeau.fr en fonction des besoins, vous serez contactés.

Lion's club : appel aux dons

La ville de Longjumeau, en partenariat avec la Fondation des Lions de France, fait appel aux dons pour ses sinistrés. Pour donner, il suffit d'envoyer ou de déposer un chèque à l’ordre de la « Fondation des Lions de France - sinistrés Longjumeau » à Sinistrés de Longjumeau, Centre Communal d’Action Sociale, 142 rue P. et M. Curie, 91160 Longjumeau. En faisant un don sur le site internet de la fondation en précisant dans la case commentaire qu'il s'agit d'un don pour les sinistrés de Longjumeau.

Gratuité du remplacement des titres perdus par les victimes des inondations

Les victimes des inondations sont exonérées des coûts de renouvellement des documents administratifs détruits ou perdus. Tout est mis en œuvre pour réduire les délais de renouvellement pour :

  • le passeport
  • la carte nationale d’identité
  • le permis de conduire
  • les duplicata des certificats d’immatriculation, mais aussi les demandes de certificats d’immatriculation des véhicules automobiles acquis en remplacement de ceux détruits
  • les titres de séjour délivrés aux ressortissants étrangers et les titres de voyage délivrés aux réfugiés ou apatrides.

Pour bénéficier de cette exonération, si vous êtes victimes des inondations, vous devez simplement présenter la déclaration de sinistre adressée à la compagnie d’assurance lors de la demande d'un nouveau titre >>> consultez l'article

Cellule psychologique

Si des personnes choquées par ce qui s’est passé expriment le besoin d’être écoutées, une psychologue est disponible sur rendez-vous au 01 69 74 19 00.

 

Pendant les inondations...

Les Longjumellois sinistrés ont bénéficié d'un report d'une semaine pour déclarer leur impôt sur le revenu et d'accès internet gratuits. Pour faciliter les démarches des Longjumellois, la ville a organisé des permanences des assurances à l'Hôtel de Ville à destination des particuliers et des commerçants. La mairie a tenu tout le long de la période de crise un registre permettant de mettre en relation l'offre des volontaire avec la demande des sinistrés.

Logements d'urgence

Le Centre Communal d'Action Sociale, en lien avec la préfecture de l'Essonne et des bailleurs sociaux, a mis en place des procédures de relogement d'urgence tout au long de la période de crise. Des démarches sont encore parfois nécessaires auprès de familles longjumelloises, qu'il continue d'accompagner.

Collectes exceptionnelles de déchets et nettoyage des rues

Afin de faciliter l'évacuation des encombrants, la ville a sollicité des collectes exceptionnelles du SIOM et des mises à disposition de bennes pour les Longjumellois. Une prestation exceptionnelle de nettoyage a aussi permis à la ville de retrouver rapidement son environnement habituel.

Les inondations en chiffres...

  • 300 tonnes de déchets récoltés
  • 150 personnes accueillis au gymnase St Exupéry du 1er au 5 juin
  • 150 donateurs
  • 25 bénévoles
  • 90 sinistrés suivis par le Centre Communal d'Action Sociale
  • 2,3 millions d'euros de dégâts pour la ville (voirie, fleurissement...)
  • 2 500 foyers privés d'électricité

 

Et pour l'avenir ?

5 maires interpellent le SIAHVY. Les maires des communes impactées ont décidé de faire une lettre commune au SIAHVY pour solliciter au plus vite une réunion bilan et perspective.

Dans une lettre du 6 juin, les maires des communes de Longjumeau, Palaiseau, Orsay, Bures-sur-Yvette et Villebon-sur-Yvette s'adressent au président du Syndicat Intercommunal d'Aménagement de la Vallée de l'Yvette.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Mais aussi


Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page