Lundi 20 Novembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Découvrir la ville > Histoire > L’école Sainte-Anne a fêté ses 140 ans

Découvrir la ville

L’école Sainte-Anne a fêté ses 140 ans

Installée sur un des plus anciens sites de la ville, l’école Sainte-Anne éduque des enfants depuis plus de 140 ans.

Le 28 juin 2014, l’école Sainte-Anne de Longjumeau fêtait ses 140 ans ! L’après-midi de célébration fût bien chargé. Après une cérémonie religieuse et des témoignages, un arbre a symboliquement été planté. Ensuite, jeux et spectacles ont pris le relais jusqu’au grand repas convivial du soir.

140 ans...

« Peu d’école ont la chance de pouvoir fêter un tel anniversaire !, déclare Martine Guesdon, la chef d’établissement. C’est un vrai privilège que de pouvoir s’appuyer sur une histoire, des traditions, des savoirs et des savoir-faire. Les hommes et les femmes qui ont façonné l’école Sainte-Anne au cours du temps nous ont légué une mission éducative que nous avons à cœur de poursuivre. »

Sainte-Anne en 11 dates

1378: Guillaume de Bellejambe, son propriétaire, vend le terrain à Claude Le Maistre, selon le plus ancien acte de propriété dont nous disposons actuellement.

1851: 5 sœurs de Chartres s’installent au 103 de la Grande rue et ouvrent la première école maternelle. Elles logent dans les bâtiments actuels.

1874: L’école religieuse est fondée par Madame Berthier et prend le nom de Sainte-Anne, sainte honorée en l’église Saint-Martin de Longjumeau. Le conseil municipal loue une partie des bâtiments pour y installer quelques classes. L’école reçoit filles et garçons jusqu’à 7 ans, et aux jeunes filles au-delà.

1901: La loi du 1er juillet soumet les congrégations au contrôle de l’Etat. L’école Sainte-Anne devient la propriété de directrices laïques, en particulier de Mademoiselle Henriot puis de Mademoiselle Besse.

1923: L’évêque de Versailles demande à quelques notables de Longjumeau de constituer une association pour sauver « l’immeuble et la belle œuvre qu’il habite ». L’association Sainte-Anne est née. Elle devient propriétaire de l’école pour une somme de 95 000 Francs.

1940: Les bâtiments sont réquisitionnés par les autorités d’occupation et abritent la Kommandantur. L’école continue alors dans des locaux provisoires.

1944: A la fin de la guerre, Sainte-Anne réintègre ses murs sous la direction de la congrégation des sœurs de Saint-Paul de Chartres.

1960: La loi Debré impose une distinction entre la direction de l’école et la gestion matérielle. Sainte-Anne se sépare en 2 entités : l’association, propriétaire de l’immobilier, et le comité familial et social gestionnaire de l’école.

1983: Les nouvelles classes de maternelle sont construites sur le devant de l’ancien bâtiment, permettant d’augmenter les effectifs notablement. Les derniers travaux remontaient aux années 60 (salle de sport, escaliers extérieurs, terrasses et aménagement de salles de classe au deuxième étage).

1984: Les religieuses quittent l’école qui est désormais dirigée par des chefs d’établissement laïcs. L’école est alors sous contrat simple : les enseignants sont rémunérés par l’Etat mais l’école ne reçoit rien de la mairie.

1997: Le contrat avec l’Etat est modifié par le Conseil régional et devient un contrat d’association : l’école perçoit une contribution financière uniquement pour les élèves du primaire habitant Longjumeau. Le montant est évalué en fonction du coût d’un élève dans l’enseignement public.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page