Dimanche 19 Novembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Découvrir la ville > Conseil Municipal > Conseils municipaux de 2011 > Une gestion rigoureuse pour stabiliser les impôts

Une gestion rigoureuse pour stabiliser les impôts

Une gestion rigoureuse pour stabiliser les impôts

Lors de sa séance du 28 mars, le Conseil municipal a voté le budget 2011. Au programme : stabilisation des taux d'imposition, maintien des services publics et investissements.

La Chambre régionale des comptes (CRC), dans son rapport présenté en Conseil municipal en février dernier*, reconnaissait que « la commune [avait] pris, dans la période récente, un certain nombre de mesures allant dans le bon sens ». Ce sont ces efforts qui ont permis l'adoption par les élus municipaux d'un budget 2011 sans augmentation des taux d'impôts locaux (pour la part communale).

Des dépenses maîtrisées

Les taux d'imposition, qui ont baissé depuis 2008, sont, cette année encore, maintenus à leur niveau de 2009 grâce à une gestion de bon père de famille.

La ville s'est engagée depuis trois ans dans une démarche déterminée de rationalisation et d'économies des dépenses de fonctionnement. Cette volonté, reconnue par la CRC comme « une bonne maîtrise des dépenses », produit des effets significatifs et durables.

Sans remettre en cause aucune des prestations déjà servies aux habitants, la préparation budgétaire a été l’occasion, cette année encore, d’un examen approfondi de l’ensemble des dépenses de fonctionnement de la Ville qui a conduit à revoir celles non strictement indispensables. Le choix est ainsi fait de conserver à tous les habitants l’accès à toutes les prestations. Cette politique représente un effort significatif, dans la mesure où les charges de la ville augmentent (l'augmentation des coûts de la vie touche aussi les villes) et où le nombre de bénéficiaires des prestations municipales progresse de manière significative. Mais elle est la marque de l’attachement de la Ville à un service public de qualité accessible à tous.

Des ambitions soutenues

Les autres priorités inscrites dans le budget 2011 sont la redynamisation du commerce, le soutien aux familles, le maintien d'un environnement urbain de qualité, l'accompagnement des associations et l'inscription des politiques municipales dans une démarche de développement durable.

En parallèle, la gestion rigoureuse des finances communales permet d'engager des investissements essentiels pour l'avenir de Longjumeau, conformément au plan pluriannuel d'investissement (PPI) élaboré par la Ville (voir ci-contre), sans que la ville n'ait besoin de souscrire de nouveaux emprunts, doncsans augmenter sa dette.

 

Les investissements en 2011

dans le cadre du plan pluriannuel d'investissement :

  • Rénovation des quartiers sud (assainissement)
  • Fin de la rénovation du clocher,
  • Mise en place de la vidéoprotection (nouveau local pour la Police municipale)
  • Rénovation du marché Bretten,
  • Aménagement du parc urbain à l'angle des rues Sohier et du Pdt F. Mitterrand,
  • Redéfinition de l'entrée de l'école Perrault rue des Ecoles,
  • Travaux du pôle scolaire de Balizy (engagement)
  • Extension de l'épicerie sociale
  • Rénovation de la rue du Pdt F. Mitterrand (études entre les rues Sohier et de Chilly)
  • ...

Les taux votés pour 2011

  • Taxe d'habitation : 19,69 %
  • Taxe sur le foncier bâti : 18,11 %
  • Taxe sur le foncier non bâti : 74,9 2%

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page