Lundi 20 Août 2018

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Culture > Vie culturelle > Heures musicales 2017-2018

Culture

Heures musicales 2017-2018

La ville de Longjumeau repart pour une belle année de dimanches en musique avec 5 concerts gratuits et ouverts à tous.

La programmation, toujours aussi riche en propositions artistiques et en découvertes s’annonce jazzy.

 

dimanche 8 octobre à 17h

Auditorium du théâtre, 20 av. du Gal de Gaulle

"Eclipse" Stéphane Flachier (latin jazz)

Stéphane Flachier est musicien mais également professeur de musique à l’école Mozart de Longjumeau.

Né de la complicité d’un pianiste et d’un batteur il y a un peu plus de vingt ans, le groupe ECLIPSE, d’abord sous la forme d’un trio avec un bassiste, s’enrichit en 2015 d’un saxophoniste, ténor et soprano. Ce quartet propose une musique fraîche, vivante et communicative, alliant compositions personnelles et quelques morceaux choisis pour le plaisir d’improviser sur de belles musiques du répertoire des musiques actuelles.

 

 

dimanche 12 novembre à 17h

Auditorium du théâtre, 20 av. du Gal de Gaulle

"I was born to blues" Jimi Drouillard (blues)

Le son du rock, la liberté du Jazz, les mélodies du Blues, quelques rythmiques Latines, et par dessus tout… la bonne humeur. Voilà parfaitement résumé toute l’ambiance de ce groupe de musiciens dopés aux tournées en tout genre. Quand au leader Jimi D., guitariste d’exception, on attend avec impatience ses solos aussi percutants, paraît-il, que son humour. Au carrefour du Blues, du Jazz et de la Musique Latine, Jimi Drouillard présente ses nouvelles compositions au service d'un répertoire mélodique.

Guitariste acoustique et électrique, Jimi Drouillard est un touche à tout de talent. Son phrasé souple et nerveux mêle les influences country/rock/blues avec des clins d’œil au bop. Son disque Robin Mood sorti en 2008, permet de profiter de sa grande maîtrise de la 6-cordes et de son inspiration de compositeur. Dans son dernier album sorti en 2016, Jimi Drouillard se lance sur des textes en français, une nouveauté et une évolution dans son parcours de guitariste. Soutenu par une équipe de choc (Loïc Pontieux, Laurent Vernerey, Christophe Cravero, Thierry Eliez, Marc Berthoumieux…) agrémentée de quelques invités (dont Sanseverino), le gascon fait passer son message : Changer d’air, avec un jeu de mots revendiqué entre l’air qu’on respire et celui qu’on essaie de jouer !

http://jimidrouillard.com/

 

 

dimanche 17 décembre à 17h

Auditorium du théâtre, 20 av. du Gal de Gaulle

"Grieg in blue" Hélène Arntzen (classique/jazz)

Hélène Arntzen a fait des études de saxophone classique à la Royal Academy of Music à Oslo, en Norvège. Depuis 1990 elle vit à Paris, où elle collabore avec des artistes d’horizons différents : musique latino-américaine, rock arabe, fusion africaine, chanson méditerranéenne, flamenco. 1995 a vu la naissance de son trio et quartet de jazz. Elle crée, compose et interprète la musique de spectacles de poésie (Éluard, Fondane, Cortazar, Duras, Chedid, Siméon….) ; elle compose et enregistre également des musiques de films et courts-métrages.

La musique du compositeur Norvégien Edvard Grieg fait partie de ce patrimoine musical que tout le monde reconnaît et aime sans peur autant toujours pouvoir identifier son auteur : La saxophoniste norvégienne Helene Arntzen, rend hommage à l’œuvre de ce mélodiste génial qui l’a tant inspiré, en imaginant comment Edvard Grieg aurait ressenti sa musique s’il avait connu l’univers du Jazz : fait de swing et d’improvisation. Force est de constater à quel point ses compositions, par leur grande simplicité, deviennent une évidence au contact du Jazz.

http://www.grieginblue.com/

 

 

EXCEPTIONNELLEMENT samedi 20 janvier

Auditorium du théâtre, 20 av. du Gal de Gaulle

"Ô Nougaro" avec André Ceccarelli (jazz)

  • Master class de batterie à 15h30 (renseignements auprès du service culturel au 01 64 54 19 30)
  • Concert jazz à 20h

André Ceccarelli est considéré comme l'un des meilleurs batteurs français de notre époque. Il a vraiment débuté dans les années 1960, grâce à son père au sein de l'orchestre d’Aimé Barelli. Il se produit à L'Hôtel Royal de Nice où il fait des Thé Dansants, c'est là qu'il est présenté aux frères Roboly par l'épouse de Jean Tosan. Il participe alors à une répétition du groupe de rock français Les Chats Sauvages qui cherche un batteur et est engagé à l'âge de 16 ans en mai 1962, il quittera le groupe en janvier 1964 pour aller rejoindre Claude François. Après avoir joué avec de nombreux artistes de variétés, il se dirige vers le Jazz, ce qu'il a toujours voulu faire depuis ses débuts. Il "pige" avec les plus grands jazzmen de l'époque, tout en devenant un musicien de studio très actif.

À partir de la fin des années 1960, il collabore avec l'arrangeur et trompettiste Ivan Jullien avec qui il enregistre notamment l'album Synthesis (1978). Il participe aussi au groupe éphémère Troc (1972) avec Jannick Top et Alex Ligertwood et signe deux albums de style fusion, l'un pour le label BINGOW enregistré entre 1972 et 1973, l'autre pour le label Carla en 1977 (avec d'anciens membres de Troc). En 1974, il est de l'orchestre de Jean-Claude Naude et participe à l'album "A new kind of band". En 1979, il entame une carrière aux États-Unis aux côtés Bunny Brunel et Chick Coréa. Un problème de santé l'oblige à rentrer en France. Sa "convalescence" lui permettra de réaliser chez lui un album très personnel sorti en 1981 "Ceccarelli".

 

 

dimanche 18 mars à 17h

Auditorium du théâtre, 20 av. du Gal de Gaulle

"The Replayers" avec Manu Vergeade (Country-pop)

Manu Vergeade est guitariste, compositeur, orchestrateur et réalisateur. Jamais séparé de ses guitares, électriques ou acoustiques, Emmanuel dit Manu, accompagne les artistes en studio et sur scène, ce qui ne l’empêche pas de jouer dans les clubs, de composer et de coacher… Il a notamment travaillé avec Jane Birkin, Robert Charlebois, Philippe Chatel, Michel Delpech, Enzo-Enzo, Marc Lavoine, Manau, Henri Salvador, Véronique Sanson, Alain Souchon, Sylvie Vartan, Laurent Voulzy… Il a aussi fait partie des très célèbres Restos du Cœur avec La foire aux Enfoirés (2003), Les Enfoirés à l’Opéra-Comique (1995), Les Enfoirés, dernière édition avant l’an 2000 (1999), Les Enfoirés du cœur (1998), Les Enfoirés en 2000 (2000), Les Enfoirés, tous dans le même bateau (2002), Le Zénith des Enfoirés (1997), L’Odyssée des Enfoirés (2001)…

Les Replayers est un groupe de reprises que tout le monde connaît en français et qu'il interprète dans leur version originale, c'est-à-dire en anglais. Tout ce qu'on a entendu à la radio dans les 60's et les 70's vient des Etats-Unis ou d'Angleterre. Dassin, Vartan, Sheila, Mitchell ont puisé dans ce répertoire. Ce qu'on a appelé le phénomène yé-yé de Salut les copains vient du yeah, yeah qui inonde la musique américaine de l'époque. Le plus connu des musiciens est le guitariste Manu Vergeade. Il a accompagné la terre entière de Birkin à Souchon. Romain Petite sera au chant et aux claviers, Fred Rottier à la batterie, et Christophe Garreau à la basse.

Les inscriptions en ligne sont terminées !

Vous pouvez toutefois vous rendre sur place avant le concert pour bénéficier des toutes dernières entrées, dans la limite des places disponibles.

 

 

DANS LE CADRE DU FESTIVAL DE JAZZ

Concerts payants, réservation au Théâtre de Longjumeau

  • Jeudi 3 mai à 20h à l'Auditorium du Théâtre : Sara Lazarus
  • Vendredi 4 mai à 20h au Théâtre de Longjumeau : Jean My Truong
  • Samedi 5 mai à 18h30 à l'Auditorium du Théâtre : Super Swing Project
  • Samedi 5 mai à 21h au Théâtre de Longjumeau : Stacey Kent
  • Dimanche 6 mai à 15h au Théâtre de Longjumeau : Sarah Lenka

Plus d'informations prochainement !


Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page