Mardi 26 Septembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Aménagement > Travaux > Travaux d'assainissement

Aménagement

Travaux d'assainissement

Pour améliorer le traitement des eaux usées, la Ville de Longjumeau fait confiance au Siahvy. Le gestionnaire de la vallée de l’Yvette entreprend une grande campagne de réhabilitation du collecteur intercommunal des eaux usées.

Les eaux usées sont des eaux altérées par les activités humaines à la suite d’un usage domestique (vaisselle, douche…). Contrairement aux eaux pluviales dirigées directement vers les cours d’eau, les eaux usées doivent être collectées et acheminées par un réseau d’égouts (ou réseau d’assainissement) jusqu’à une station de traitement. Un organisme est chargé de gérer ce cycle de l’eau dans la vallée de l’Yvette : c’est le Siahvy (Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement Hydraulique de la Vallée de l’Yvette). Il intervient pour l’aménagement, l’entretien et la gestion de la rivière, l'Yvette, et de ses affluents comme le Rouillon. Le syndicat assure aussi la collecte, le transport et l’épuration des eaux usées. Son champ d’action s’étend sur 9 communes des Yvelines et 23 de l’Essonne, dont Longjumeau.

A Longjumeau

A 4,5 m sous nos pieds, coule le réseau d’assainissement intercommunal construit au début des années 70. Cet énorme collecteur (1,20 m de diamètre) reçoit les eaux usées de toutes les communes qu’il traverse. Suite aux investigations menées par passage de caméra et mesures des débits transitant, il s’avère qu’il présente des dégradations. Le Siahvy a donc entrepris une campagne de réhabilitation du réseau pour maintenir son étanchéité et ainsi préserver l’environnement d’écoulements nocifs.Deux rues longjumelloises sont concernées par ces interventions programmées ces prochains mois : la rue de l’Yvette et la rue Léontine Sohier.

Les travaux

Deux méthodes de travaux sont déclenchées en fonction du degré d’usure des canalisations. Les parties très abîmées du collecteur seront intégralement remplacées. Les zones moins endommagées seront traitées par chemisage, une technique plus rapide ne nécessitant pas de creuser. Le Siahvy a retenu deux entreprises de travaux publics pour mener à bien le chantier qui débutera à la mi-octobre. La MGCE se chargera de la partie traditionnelle (remplacement de 80 mètres linéaires de canalisation) et la SCREG-idFN s’occupera du chemisage (réhabilitation de 385 mètres linéaires de canalisation).

Dériver l'eau

Avant de commencer les opérations sur le collecteur, il faut détourner tous les effluents qui s’y déversent. Des tuyaux branchés en amont de la zone de travaux rejetteront les eaux usées en aval sous l’impulsion de deux pompes qui tourneront 24 heures sur 24 pendant les 2 mois de travaux avec un niveau sonore de 65 décibels, soit le bruit d'une conversation normale. La première sera installée dans l'impasse de l'Abreuvoir. La seconde à l'entrée du square du Moulin Saint-Martin. Ce système permettra de dériver 800 m3 d’eaux usées par heure par des canalisations en surface, enterrées pour les traversées de rue.

 

La méthode traditionnelle : une tranchée ouverte devant la mairie

Le 9 septembre, Madame le Maire présentait les travaux aux riverains lors d'une réunion publique d'information en mairie.

Les travaux les plus spectaculaires se dérouleront rue Léontine Sohier devant la mairie du 15 octobre au 20 novembre. Pour remplacer les conduites détériorées, il va falloir opérer à 4,5 m de profondeur. La rue sera éventrée sur deux tronçons de 40 m pour permettre l’extraction des conduites usagées de 1,20 m de diamètre et la mise en place des neuves. Ce travail fastidieux, et dépendant des conditions climatiques, débutera dès la mi-octobre pour un achèvement prévu fin novembre.

Circulation interrompue

Pendant le mois d'intervention sur ce tronçon, la rue Léontine Sohier sera fermée à la circulation automobile de la rue Jean Colin au boulevard Liévain, et mise en double sens entre la rue du Pdt F. Mitterrand et la rue Jean Colin. La rue de l'Hôtel des Postes se retrouvera mise en impasse.

Chemisage à l’eau

Cette méthode concerne la partie du collecteur située entre le 10 et le 22 de la rue Léontine Sohier, devant la caserne des pompiers. Il s’agit là de mettre en place le chemisage par retournement sur elle-même d’une enveloppe souple préimprégnée de résine. La gaine est introduite et plaquée contre la canalisation existante à l’aide d’une colonne d’eau générée à partir d’un regard de visite.
La résine est polymérisée (durcie) par chauffage de l’eau en circuit fermé. L’eau, arrivée à 75°, est maintenue plusieurs heures à température jusqu’au durcissement optimal.

 

La méthode douce : le chemisage

Pour les parties du collecteur intercommunal moins détériorées, la réhabilitation ne nécessite pas de creuser de tranchée, ni de couper la circulation. Des procédés innovants de chemisage permettent de construire une nouvelle canalisation structurante à l’intérieur de l’ancienne en passant par un regard. Ils permettent de traiter plusieurs dizaines de mètres par jour. La rugosité du matériau étant moindre que celle du béton, le débit s’en retrouve amélioré de 10 à 30 %. Les canalisations se trouvent parées d’une gaine résistante à la corrosion (par l’H2S, le sulfure d'hydrogène), à l’abrasion et aux rejets industriels pour une durée de 50 ans !

Chemisage aux UV

La méthode du chemisage aux UV sera utilisée rue de l’Yvette, et en deux tronçons rue Léontine Sohier de la rue du Pdt F. Mitterrand au croisement avec le boulevard Liévain, de part et d'autre de la tranchée ouverte. Cela représente 270 mètres linéaires de canalisation.
Les techniciens vont tracter une gaine enduite de résine à l’intérieur des conduites à traiter. Celle-ci sera ensuite gonflée à l’aide d’un compresseur pour la plaquer contre les parois de la canalisation. Sous l’effet du rayonnement ultraviolet d'un train de lampe UV tracté à vitesse constante d’une extrémité à l’autre de la gaine, la résine durcit immédiatement. Elle va ainsi adhérer aux parois du collecteur et rendre la conduite de nouveau complètement étanche.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page