Lundi 20 Novembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Aménagement > Travaux > Fermeture à la circulation de la rue L. Sohier

Aménagement

Fermeture à la circulation de la rue L. Sohier

Des affaissements de voirie à plusieurs niveaux de la rue obligent à la fermeture de la circulation.

(actualisation de mai 2013)

Appel d’offre en mai, travaux en juillet

Depuis bientôt un an, la circulation rue Léontine Sohier est coupée suite à de nombreux effondrements de chaussée. Les expertises ont montré que les causes sont profondes et que des interventions lourdes sont nécessaires. La ville a engagé toutes les démarches pour que les travaux de remise en état commencent au plus tôt.

Depuis le mois de juin 2012, suite à des effondrements de chaussée, la rue Léontine Sohier a été coupée à la circulation. En particulier, des affaissements visibles sont apparus entre le Centre Technique Municipal et l’école Hélène Boucher. Depuis lors, et par mesure de précaution, la rue est fermée à la circulation automobile entre le boulevard Liévain et l’entrée du parc des sports. Seuls les riverains peuvent emprunter cette rue pour accéder à leur domicile ainsi que les véhicules de secours.

Au vu de l’état de la chaussée, de simples travaux de reprise ne feraient que cacher la véritable cause sans résoudre le problème, avec en prime l’assurance de nouveaux effondrements.

Un rapport livré en avril

Soucieuse de ne pas gaspiller les finances de la ville, la municipalité a engagé une procédure d’expertise afin de déterminer la cause et les éventuelles responsabilités. Depuis l’été, les experts se succèdent sur le terrain. Sondages, échos radars... les investigations sont nombreuses et prennent du temps. En début d’année encore, des tests de résistance des matériaux en place sur 1m de profondeur ont été réalisés.

Sur la base des premiers rapports d’expertise, un avant projet a été élaboré par les services de la ville pour la remise en état avant que les rapports définitifs ne soient livrés. Le rapport préliminaire de l’expert, livré début avril, a permis de finaliser le projet avant de lancer la consultation des entreprises. Le rapport définitif, prévu pour la rentrée déterminera les responsabilités mais ne devrait pas revenir sur ces premières conclusions.

Travaux en juillet 2013

La consultation des entreprises par appel d’offre va être lancée pendant le mois de mai. Les réponses sont attendues en juin pour un début effectif des travaux à la mi-juillet.

Sauf surprises de dernière minute - ou aggravations de la situation - le chantier devrait durer 6 mois.

Un budget de 1,375 millions d’euros a été voté par le conseil municipal en décembre 2012 et confirmé au budget primitif voté en février 2013. Seules les conclusions du rapport détermineront des participations complémentaires selon les responsabilités identifiées.

Quel projet ?

La priorité est de traiter la zone concernée par les premiers effondrements. Les travaux prévoient la reprise du sous-sol, des réseaux d’assainissement, la création d’un réseau eaux pluviales, ainsi que des travaux d’aménagement de la voie entièrement refaite pour y installer une zone 30 avec des traversées sécurisées en face des écoles et la création d’une bande cyclable.

 

 

(actualisation de décembre 2012)

Expertise en action

L’expertise de l’état du sous-sol de la rue Léontine Sohier est en cours. L’expert doit remettre sont rapport à la ville avant la fin de l’année. Il analyse actuellement les données collectées en novembre suite aux carottages (sur 1m) et aux fouilles (jusqu’à 15m avec un puit mécanique) effectués en divers endroits de la chaussée. L’état de compacité du sol déterminera l’importance des travaux à mener pour stabiliser la rue.

.

Le nouveau parking est ouvert

Une trentaine de places de parking ont été aménagées sur l’ancien terrain du CTM, le long du gymnase Linder, rue Léontine Sohier. Ouvert 24h/24 et 7j/7, il devrait offrir une solution pour les usagers du parc des sports, handicapés par les travaux de la rue L. Sohier. L’accès se fait via la rue des Chanterelles.

 

 

(actualisation de novembre 2012)

Les experts au travail

Suite aux effondrements de chaussées constatés au printemps, la rue Léontine Sohier est interdite à la circulation entre l’avenue du Gal de Gaulle et le parc des Sports.

Les experts, nommés en septembre se sont mis au travail. Début octobre, une réunion d’expertise a mis autour de la table les représentants des parties (ville, SIAVHY, concessionnaires de réseau - ErDF/GrDF...). Il en est sorti un planning d’actions pour trouver, au plus vite, une solution de remise en état.

La Ville a reçu l’autorisation de mandater un maître d’œuvre sans attendre les résultats d’expertise. Celui-ci sera chargé d’imaginer - puis de coordonner - les actions de réfection, au fur et à mesure des résultats de sondages. En complément, la Ville va nommer un géotechnicien qui sera chargé de suivre toutes les études nécessaires.

Depuis la fin octobre et jusqu’à la mi-novembre, l’expert chargé des bâtiments réalise un état des lieux des dégradations visibles. Son constat permettra de déterminer les liens de causalité avec les désordres dans la rue et de garantir que les travaux lourds qui y seront effectués n’affectent pas le patrimoine des riverains.

L’expert en voirie entrera en action sur le terrain à partir du 14 novembre en réalisant des carottages et des fouilles dites par puits mécaniques, c’est-à-dire en creusant des trous pouvant aller jusqu’à 15 m de profondeur, en se basant sur les résultats des études sismiques lancées par la Ville cet été. Les délais sont serrés et ont été, à la demande de la commune, réduits au maximum. Avant la fin de l’année, les résultats de l’expertise devraient être connus et la maîtrise d’œuvre devra rendre son programme de travaux pour la fin janvier. Les marchés publics seront alors engagés pour que les travaux commencent dès le printemps.

Un nouveau parking

Les difficultés de stationnement aux abords du stade posent un vrai problème que la Ville a souhaité prendre à bras le corps. Après la mise à disposition du parking du stade dès le mois de juin pour les riverains ne pouvant plus rentrer en voiture chez eux, celui-ci a été mieux organisé. Une zone jaune, marquée au sol, délimite les places strictement réservées aux riverains. L’autre partie du parking, en bleu, a été ouverte aux associations sportives, auxquelles la ville a fourni des macarons pour leur permettre l’accès.

En complément, et à compter du 12 novembre, un nouveau parking d’une trentaine de places a été aménagé par la Ville sur les terrains de l’annexe du CTM, rue Léontine Sohier, le long du gymnase Linder. L’accès, ouvert 24h/24, se fait par la rue des Chanterelles. Une liaison piétonne est aménagée en fond de parking pour rejoindre directement le parc des sports.

A suivre...

 

(actualisation d'octobre 2012)

Rue Léontine Sohier : Les experts sont nommés

La rue Léontine Sohier est toujours interdite à la circulation entre l’avenue du Gal de Gaulle et l’entrée du parc des sports suite aux effondrements de chaussée découverts au printemps dernier. Après les études approfondies de la Ville pour déterminer l’ampleur des désordres, nous étions en attente de la nomination d’experts, demandés par la Ville au Tribunal Administratif, afin de déterminer de manière impartiale les responsabilités et engager les travaux nécessaires à la remise en état.Une ordonnance du 11 septembre désigne, conformément à la requête de la Ville, deux experts : un pour les désordres affectant le sol et le sous-sol de la rue (voirie) et un second sur les immeubles et ouvrages situés le long de la rue afin de protéger juridiquement les propriétaires.A suivre...

 

(actualisation de septembre 2012)

Que s’est-il passé pendant l’été ?

L’été à été fructueux, les investigations ont avancé. A la mi-juillet, une étude sismique du sol par ondes radar a permis une cartographie assez précise du sous-sol sur 6 m de profondeur. Nous avons avancé dans la découverte des causes.

Pourquoi les travaux de remise en état ne commencent pas ?

La rapidité ne doit pas être la précipitation. Des travaux de remise en état rapide qui ne régleraient pas profondément le problème hypothéqueraient l’avenir. Or les investigations révèlent que les désordres sont à certains endroits très profonds. La Ville a demandé au début de l’été la nomination d’un expert judiciaire indépendant, désigné fin août, et dont la mission est de d’identifier les causes - et les responsabilités - pour entreprendre une remise en état rapide mais durable. Avant son rapport, aucun chantier ne peut être engagé.

Ce que l’on sait...

Un rue, ce n’est pas que de la terre et du bitume. Pour qu’une voie soit carrossable, la terre doit être suffisamment compactée pour absorber les vibrations sans se fragiliser. Sans ce préalable, le revêtement bitumé se fragilise, se fissure. L’eau peut entrer dans le sous-sol, emporter la terre qui s’y trouve, et provoquer des failles dans lesquelles la chaussée peut s’effondrer. Dans la rue Léontine Sohier, les désordres sont réels. Des failles de plusieurs mètres sont détectées sous la chaussée. La terre est décompactée ce qui signifie que les vibrations des véhicules peuvent à tout moment provoquer des effondrements.

Qui est responsable ?

Personne ne peut le dire aujourd’hui. Certaines failles sont très anciennes. D’autres plus récentes. Dès son ouverture à la circulation de transit dans les années 90 avec la création de la rue des Chanterelles, cette voie n’était sans doute pas adaptée pour supporter un tel flux.

En attendant ?

Les restrictions de circulation sont justifiées et nécessaires : elles sont donc maintenues. La circulation et le stationnement sont interdits rue Léontine Sohier entre l’avenue du Gal de Gaulle et l’entrée du parc des sports. Seuls les riverains directs et les pompiers peuvent emprunter la rue jusqu’à l’entrée du Centre technique municipal. L’accès des véhicules au parc des sports, aux écoles, au lycée, à la crèche, à la maison de retraite, à la salle Anne Frank et à la Clinique de l’Yvette n’est possible en véhicule que par la rue des Chanterelles. Le parking du stade est réservé aux riverains.

(actualisation du 23 juin 2012)

Un sondage par echo radar qui permet d'imaginer le sous sol à l'aide d'ondes electromagnatiques de très courtes durée (quelques nanosecondes) a été réalisé ce samedi 23 juin.

Il fait apparaitre de larges zones de fragilités sous la chaussée situées entre le Centre technique municipal (19 rue Sohier) et l'entrée du parc des sports (25 rue Sohier).

L'accès aux résidences du Village, Mozart et H. Boucher, situées sur cette zone, est impossible pour les véhicules motorisés. Afin de permettre aux habitants de rejoindre leurs habitations, la ville met à leur disposition le parking du stade (face à l'école H. Boucher) mais son accès n'est possible qu'à travers le parc des sports (l'accès par la rue est aussi fragilisé). Ce parking, réservé aux riverains, sera ouvert de 8h le matin à 23h (18h dimanche).

Les riverains des pavillons situés entre l'avenue du Gal de Gaulle et le 19 de la rue Sohier peuvent à nouveau accéder à leur domicile en voiture en respectant le balisage mis en place.

La circulation des piétons n'est autorisée que sur le trottoir pair (sud) de la rue.

Le gaz passant dans la canalisation situé sous la rue a été coupé écartant tout risque d'explosion en cas d'effondrement. Cette coupure n'a pas de conséquence sur l'alimentation du quartier.

 

(actualisation du 22 juin 2012)

Les expertises réalisées dans la journée du vendredi 22 juin préconisent l'interdiction totale de la circulation, y compris aux riverains, tant que l'ampleur des fragilités de la rues est inconnue.

Par ailleurs, la Ville a commandé une analyse par écho-radars de l'ensemble de la chaussée afin de déterminer la localisation et la taille des éventuelles poches se trouvant sous la chaussée et la fragilisant. Cette étude est réalisée en urgence dès samedi 23 juin. Si les résultats le permettent, la rue pourrait être rapidement réouverte, au moins partiellement, à la circulation.

 

(21 juin 2012)

Depuis quelques jours, des effondrements de chaussée se multiplient sur la rue Léontine Sohier. A chaque affaissement, les services de la ville interviennent pour combler le trou ainsi formé. Toutefois, la multiplication de ces phénomènes demandent une action de plus grande ampleur.

Les causes de ces désordres ne sont, pour l’heure, pas encore déterminées et la ville travaille avec différents experts pour en connaître les origines et les responsabilités.

Par mesure de prévention et de sécurité, la mairie a été contrainte de prendre un arrêté interdisant la circulation automobile sur la rue Léontine Sohier entre l’avenue du Général de Gaulle et l’entrée du parc des sports.

De même, la circulation piétonne est coupée sur le trottoir impair (nord). Le trottoir pair (sud) peut, lui,être emprunté.

Tous les usagers du parc des sports, des écoles Mermoz et Boucher, du lycée Perrin, de la crèche Y. Estival, de la salle Anne Frank, de la clinique de l'Yvette et de la maison de retraite l'Ermitage sont invités à y accéder par la rue des Chanterelles.

Des actualisations de cette situation seront régulièrement faites sur ce site.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page