Jeudi 19 Octobre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Aménagement > Transports et carte > RER C > Du nouveau sur la ligne C

Aménagement

Du nouveau sur la ligne C

A l'occasion des jeudis de la ligne C, Nathalie Kosciusko-Morizet et Guillaume Pepy, le président de la SNCF, ont présenté aux voyageurs Longjumellois les grandes évolutions d'une ligne complexe, mais vitale pour notre ville.

Un jeudi par mois, dans diverses gares de la Ligne C, des équipes de tous métiers du RER C, vont à la rencontre des voyageurs pour échanger, expliquer et comprendre les besoins et attentes des clients. Au programme du rendez-vous du 8 septembre, la régularité et les nouveaux horaires, avec comme intervenants de marque venant à la rencontre des usagers en gare de Longjumeau, Guillaume Pepy, président de la SNCF et Nathalie Kosciusko-Morizet.

La ligne C du RER est sans doute la plus complexe de France, par son nombre de branches, de terminus et de trains en circulation. Elle emprunte des voies qui constituent la colonne vertébrale du réseau ferré français. Bien souvent, à côté des rames du RER, circulent des TGV (liaison avec Massy), des trains grandes lignes de voyageurs et de fret.

De gros impacts

Compte tenu de ses ramifications, la moindre modification sur le réseau français a immanquablement un effet sur le RER C. C'est le cas de la mise en service de la Ligne Grande Vitesse (LGV) Rhin-Rhône, débuté fin 2011, qui impliquait une modification des horaires des TGV et, par conséquent, des RER qui cohabitent sur ces voies. Ainsi, à depuis du 11 décembre 2011, tous les horaires de la ligne C ont été modifiés pour prendre en compte ces évolutions.

La régularité est la première attente des voyageurs. Chaque retard est un retard de trop, mais pourtant... La branche de Longjumeau - et plus généralement le RER C - est un des services les plus ponctuels de la SNCF. 9 trains sur 10 arrivent avec moins de 5 min de retard aux heures de pointe. Le résultat est atteint malgré un matériel vieillissant et un réseau qui commence à dater, avec des clients de plus en plus nombreux dans les trains. C'est pourquoi les pouvoirs publics ont débloqué 370 millions d'euros, un effort sans précédent, pour la modernisation du RER et l'amélioration du confort et de l'information des voyageurs.

Ainsi, les gares de la ligne bénéficient d'un coup de neuf. L'action la plus emblématique est à coup sûr la réalisation d'une halte écodurable en remplacement du bungalow de Gravigny-Balizy (voir ci-contre). Mais des travaux ont aussi été engagés pour rénover la gare de Longjumeau. Réfection du souterrain, mobilier complémentaire, et un travail important sur les abords, avec la ville. La place de la Gare présente un nouveau visage plus avenant avec la création d'un véritable arrêt pour la navette gratuite et une reprise complète du revêtement de sol, permettant des circulations plus fluides de et vers le quai.

En attendant demain

Tous ces travaux sont pensés pour être compatibles avec l'évolution de la desserte, comme le tram-train Massy-Evry qui pourrait, à l'horizon 2020, remplacer sur cette ligne le RER C en offrant des fréquences de trains supérieures (un train toutes les 10 minutes dans chaque sens aux heures de pointe).

 

Le RER C en quelques chiffres

 

500 000

voyageurs/jour, en progression de 2,5 % par an

3 000

agents SNCF de tous métiers mobilisés quotidiennement pour produire le service de la ligne C (personnels des gares, aiguilleurs, contrôleurs, conducteurs, agents de la sûreté ferroviaire SNCF, maintenance ...)

531

trains/jour dont 1 train toutes les 2 min 30 dans Paris en heure de pointe

187

km de ligne et 7 départements traversés sur les 8 de la région Ile-de-France

84

gares, dont 18 en commun avec d'autres lignes du réseau Île-de-France de Paris Montparnasse, de Paris Nord et 16 gares dans Paris intra-muros

20

postes d'aiguillages

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page