Lundi 16 Juillet 2018

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Aménagement > Lycée Prévert > Un bâtiment durable

Aménagement

Un bâtiment durable

Comment transformer un établissement de plus de 30 ans en un exemple de qualité environnementale.

La restructuration du lycée Prévert offre la possibilité de transformer le bâtiment pour le rendre conforme aux exigences nouvelles du développement durable.

Le choix des matériaux

Les matériaux de construction ont été choisis pour leur durabilité, la maîtrise de leur mise en œuvre et leur entretien.

Béton, verre et métal sont des matériaux traditionnels, pérennes et résistants qui nécessitent un entretien minimum. Tous ces matériaux sont recyclables et déjà recyclés sur des chantiers de déconstructions actuels.

Le bois sera de provenance locale ou éco-certifié par un label de gestion durable des forêts. Les produits utilisés minimiseront les risques pour la santé des poseurs et des occupants : les peintures seront à faibles émissions de polluants. Le projet n'utilisera pas de matériaux nécessitant des produits toxiques pour l'entretien.

Un chantier à faible impact

Les entreprises intervenantes signeront une charte chantier à faibles nuisances qui précisera les exigences concernant la gestion des déchets, la sécurisation du chantier, la limitation des poussières en saison sèche, la diminution des risques de pollution des eaux et du sol, et la réduction des nuisances sonores (engins peu bruyants, outillage électrique et non pneumatique, minimisation des reprises sur béton durci...).

Un bâtiment basse consommation

Le bâtiment, une fois restructuré, sera conforme aux exigences du label Bâtiment Basse Consommation (BBC).

Selon leurs orientations, les façades du lycée seront traitées différemment. Vers le sud, de larges ouvertures protégées par des porte-à-faux qui créeront de vraies protections horizontales. A l'est et à l'ouest, des brise-soleil verticaux orientés vers le nord qui laissent passer la vue et sont très efficaces en début et fin de journée. Au nord enfin, des façades lisses à l'isolation renforcée.

La végétation des toitures-terrasses devrait avoir un effet régulateur appréciable par la protection qu'elle offre contre le rayonnement solaire en été. Pendant les périodes chaudes, une gestion intelligente des circuits d'air permettra une climatisation naturelle des locaux.

Les lampes et luminaires des parties communes seront à basse consommation et dans certains espaces, l'éclairage sera minimisé ou réduit quand ils seront inoccupés. Les bornes lumineuses seront équipées de cellules photovoltaïques.

Un confort acoustique

Un soin particulier sera apporté à l'isolation acoustique des salles entre elles. Les circulations seront traitées avec un revêtement souple. Des corrections acoustiques sont prévues dans les espaces communs pour maintenir la réverbération dans des limites confortables.

Le confort visuel

Une réflexion importante a été menée pour essayer d'ouvrir au maximum les vues, la réalisation d'un patio central sur toute la hauteur pourrait permettre une bonne rentrée de lumière dans le hall. L'éclairage naturel des espaces communs est conçu pour obtenir des ambiances claires et agréables afin de limiter les dépenses énergétiques.

La gestion de l'eau

Le remplacement des canalisations en plomb permettra de rénover tout le système de distribution d'eau potable avec un accent particulier mis sur la limitation de la consommation et du gaspillage (limitation de la pression, chasses d'eau à débit réduit, détection des fuites, robinetteries économes...). Les eaux pluviales seront aussi récupérées pour être réutilisées.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page