Mercredi 12 Décembre 2018

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Aménagement > Les projets déjà réalisés > Renaturation des berges de l'Yvette > Le square du Moulin St Martin > Le square du moulin Saint Martin

Aménagement

Le square du moulin Saint Martin

Comment l'Yvette a t'elle retrouvée son lit ?

Aujourd'hui le Square du moulin Saint Martin c'est : une nouvelle aire de jeu, un théâtre de verdure, une plateforme en bois donnant sur l’Yvette, de nouvelles passerelles permettant sa traversée… et à côté, l'Yvette qui suit son cours désormais selon son lit originel. Un long et beau chantier a permis d'obtenir ce joli résultat. En voici les étapes:

Démolition

La démolition de l’ancien corps d’habitation du moulin Saint-Martin a été une étape importante pour la renaturation des berges de l’Yvette engagée par le SIAHVY. Le cours de la rivière passe désormais à l’emplacement de ce bâtiment à l’abandon depuis de nombreuses années.

Avant l'ouverture des nouveaux bras

Des capacités particulières de certains végétaux sont utilisées pour façonner le paysage, stabiliser les berges ou épurer l’eau. Ici, ce sont des saules arbustifs (Salix triandra, Salix cinerea, Salix purpurea, salix vininalis) et des plantes aquatiques (hélophytes) qui fixent la berge. Une couche de branches de noisetiers a été utilisée comme tapis d’accueil des fascines d’hélophytes, à fleur de berge, pour limiter la vitesse de l’eau et permettre aux plantes de prendre racine. Des pieux de bois sont plantés en pied de berge pour servir de réceptacles aux boudins en fibre de coco (biodégradables en 2 ans) enserrant les racines des hélophytes. Le fond du lit est recouvert de cailloux calcaires et de matériaux alluvionnaires (de type silex) dont la taille est favorable à l’établissement d’une faune aquatique diversifiée (poissons et invertébrés).

 

Le 12 décembre 2014, c'était le grand jour ! Au petit matin, une pelleteuse ouvrait le chemin pour que la rivière retrouve son lit.

Les parties béton étaient progressivement rebouchées et depuis, les talus, reprofilés, accueillent une nouvelle végétation faite de plantes hélophytes et de saules. Par le reméandrage, en créant creux, bosses et virages, on favorise la biodiversité. Dans les parties où le courant est plus lent (à l’intérieur des courbes), des plantes aquatiques (hélophytes) sont semées sur un tapis biodégradable en fibre de coco. A l’extérieur des courbes, où le courant est plus rapide, ce sont les saules arbustifs (Salix triandra, Salix cinerea, Salix purpurea, salix vininalis) qui prennent racine dans la berge.

Le 16 janvier 2014, à 8h15, une connexion a été ouverte avec le canal qui court le long de l’allée des Sauliers à une cinquantaine de mètres du pont de la rue du Canal.

Terrassement et aménagement

Le canal de l’Yvette ne coule plus désormais devant la résidence des Berges de l’Yvette. A la place, un grand espace vert est aménagé. De nouveaux arbres ont été plantés, en cohérence avec la flore préexistante. Aux arbres déjà implantés sur le site (métaséquoias, platanes, érables, saules...) sont ajoutés, de part et d’autres de la rivière, des frênes communs, des chênes des marais, des arbres emblématiques des berges et vallée (pommiers, poiriers, sorbiers), ainsi que des cerisiers à fleurs. Avec leurs voisins - saules, pruniers, érables… - ces nouvelles plantations participent à l’ambiance nature du site. Une plateforme permet de s'approcher du fil de l'eau.

Le 17 février 2014, une passerelle piétonne en bois était posée entre deux rives à quelques mètres du boulevard de Bretagne. L’opération, spectaculaire, a nécessité le transport du pont au dessus des arbres par un bras mécanique jusqu’à son emplacement sur les berges de l’Yvette.

 

 

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page