Dimanche 19 Août 2018

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Aménagement > Les projets déjà réalisés ! > Efidis : La Rocade, Bel Air, Les Petits Champs > Un nouveau paysage pour Bel Air

Aménagement

Un nouveau paysage pour Bel Air

Les travaux engagés par le bailleur EFIDIS sur Bel Air redessinent les espaces verts en améliorant la gestion des eaux de pluie.

Les pelleteuses sont en action à Bel Air : la deuxième tranche du programme de résidentialisation a débuté en septembre. Le chantier se situe actuellement sur les espaces verts à l’arrière du bâtiment Bel Air C1 (halls 10 à 15) et autour des parkings. Il concerne la gestion des eaux pluviales et l’aménagement paysager.

Un bassin enterré et des noues

Le quartier est sujet à des problèmes de ruissellement d’eaux pluviales conduisant trop fréquemment à l’inondation de certaines caves. A l’arrière des halls 10 à 15, les techniciens paysagistes ont prévu l’action conjointe de noue et de bassin de récupération des eaux, afin d’y remédier. Derrière le bâtiment E1, une longue noue drainera seule les eaux de pluie.Les noues sont des sortes de fossés végétalisés, peu profonds et larges, qui sont creusés pour recueillir provisoirement l’eau et l’infiltrer sur place. Les eaux de ruissellement issues du parking seront dirigées vers ces fossés. La végétalisation de la noue (arbustes et plantes hélophytes), en plus de l’aspect esthétique, permet de conserver la capacité d’infiltration du sol ainsi que la dépollution de l’eau grâce aux rhizomes et racines. Certaines plantes, comme les phragmites (roseau commun) sont en effet capables d’absorber et de transformer des polluants organiques tels que les hydrocarbures.Derrière le bâtiment Bel Air C1, un bassin de 330 m3 a été enterré quelques mètres sous terre. Les cuves qui le compose sont recouvertes d’une matière perméable ce qui permet une récupération puis une rétention temporaire des eaux de pluie, avant leur évacuation en deux directions : vers le réseau séparatif eaux pluviales et dans le milieu naturel (ré-infiltration).

Plantations

L’automne est la meilleure période pour planter arbres et arbustes qui ont le temps de bien s’enraciner. Comme le dit le dicton « à la Sainte-Catherine, tout bois prend racine ». Pour les parkings, le paysagiste a choisi des alignements de bouleau de l’Himalaya en cépée (plusieurs troncs partant de la même souche). D’une hauteur d’environ 3,5 m à la plantation, ces arbres devraient atteindre 6 m dans 5 ans et 10 m dans 10 ans.Autour des noues, place aux tâches de couleur avec des érables du Japon au feuillage rouge, des cerisiers à la floraison rose et des hêtres communs au feuillage vert vif. Côté arbres tiges, quelques beaux spécimens de chêne des marais au feuillage très coloré en automne vont agrémenter le décor.Le chantier d’aménagement des bas d’immeuble du bâtiment Bel Air C1 (hall 10 à 15) va durer jusqu’au mois de mars. Les espaces verts, tout autour, offriront une floraison colorée s’étalant de la belle saison jusqu’à la fin de l’automne : du blanc avec des rosiers Iceberg, des Hydrangéa…, du bleu avec de la sauge d’Afghanistan, du jaune avec d’éclatantes Euphorbe polychroma, et enfin du rouge avec les Viones de Chine aux feuilles pourpres à l’automne.

 

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page