Dimanche 24 Septembre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Aménagement > Grands projets > Mobilisation pour la cité judiciaire > 7,8 millions d'euros pour un nouveau Palais de Justice

Aménagement

7,8 millions d'euros pour un nouveau Palais de Justice

Le projet de construction d’un véritable Palais de Justice a été relancé grâce à l’action de Nathalie Kosciusko-Morizet. En 2010 Michelle Alliot-Marie, Ministre de la Justice, confirmait le projet.

(Février 2010)

Le Tribunal d'Instance de Longjumeau se trouve aujourd'hui sur un terrain appartenant à la Ville au 11 av. du Maréchal Leclerc, autour d'une maison de maître des années 1850, ancienne mairie.
A l'étroit dans ces locaux, un bâtiment annexe, datant de 1945, y a été adjoint, complété par un préfabriqué provisoire datant de... 1950 ! qui abrite aujourd'hui le greffe. Un autre construit en 1999 pour les archives et un dernier en 2004 pour pallier la dangerosité du bâtiment principal, aujourd'hui inutilisable et fermé.
Au total, la surface utile est de 707 pour 996 de bâti. La disposition des lieux est un véritable handicap pour le visiteur non habitué. Les bâtiments séparés ne facilitent pas l'accueil des visiteurs et le traitement de leurs demandes, ni le travail des magistrats et fonctionnaires.
De l'autre côté de la rue, au 20 av. du Maréchal Leclerc, dans une maison particulière, siège le Conseil des Prud'hommes. Sa situation n'est guère plus enviable et l'élection récente d'un conseiller prud'homal à mobilité réduite met à jour les difficultés d'accès de bâtiments là encore vétustes.
C'est sur le constat de ces deux instances judiciaires délabrées que la Ville a proposé au Ministère de la Justice un projet de Cité Judiciaire, rassemblant dans des locaux uniques et adaptés le Tribunal d'Instance et le Conseil des Prud'hommes.

Un Palais de Justice rue du Canal

En mars 2006, une étude de faisabilité évoquait 3 projets. Le premier envisageait la rénovation coûteuse de l’ancienne mairie et le deuxième sa démolition pour laisser place à un bâtiment neuf. Ces deux projets ont les mêmes inconvénients. La nouvelle cité judiciaire serait cantonnée sur la moitié nord du terrain, seule constructible, ce qui implique des bâtiments peu adaptés.
Un troisième scénario a été alors envisagé. Il consiste en une construction nouvelle sur un autre terrain, situé rue du Canal, mitoyen aux constructions Bouygues en cours de livraison, derrière le Marché. Ce site, très proche du tribunal actuel, est d'une surface au sol de 1 305 . Il pourrait recevoir un bâtiment de 2 étages, suffisant pour pourvoir les 2 400 nécessaires, et accueillir en rez-de-chaussée une salle des pas perdus de 120 et des salles d'audience, les bureaux s’installant dans les étages.

Une opération prioritaire

Depuis son élection, Nathalie Kosciusko-Morizet a plaidé auprès du Ministère de la Justice pour la relance du projet de Cité Judiciaire. Le 29 janvier 2008, dans une lettre adressée à Madame le Maire, Rachida Dati, alors Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, annonce que le projet de Cité judiciaire à Longjumeau est retenu dans « la liste des opérations immobilières judiciaires considérées comme prioritaires pour assurer le bon fonctionnement de la Justice » pour un montant de 7,8 millions d'euros. Par un courier du 26 janvier 2010, le Garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie, a confirmé à Mme le Maire que les études préalables au projet de construction d’un nouveau palais de justice dans notre ville, seront lancées dès cette année.

Ces annonces garantissent à Longjumeau la conservation sur son territoire de son Tribunal d’Instance et de son Conseil des Prud’hommes qui, ainsi rénovés, offriront un service public de qualité et pleinement accessible.

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page