Samedi 21 Octobre 2017

Longjumeau, le site Internet

Vous êtes dans : Accueil > Aménagement > Grands projets > Hôpital de Longjumeau > Des services à la pointe > Nez, Gorge, Oreilles

Aménagement

Nez, Gorge, Oreilles

Au rez-de-chaussée de l’hôpital, les médecins ORL se relaient pour tenter de résoudre tous vos problèmes liés à l’ouïe, à la voix, à la respiration, à l’odorat et au goût, à l’équilibre, aux sinus et à la cancérologie ORL.

 

L’activité du service d’oto-rhino-laryngologie (ORL) et de chirurgie cervico-faciale est loin d’être affectée par les travaux de modernisation de l’hôpital. Et pour cause : le service est déjà à la pointe ! « Nos salles de consultation sont équipées du matériel le plus perfectionné, explique le Docteur Toutée-Bel, le chef de service. Par exemple, grâce à une colonne vidéo, nous pouvons montrer au patient, en direct sur un écran le résultat de notre intervention. Quand à notre cabine audiométrique, c’est le top ! » Ajoutez à cela d’excellents praticiens, des internes dévoués, les meilleures infirmières et secrétaires médicales...

 

Consultation et chirurgie

La charge de travail du service est répartie entre consultations et chirurgie.

Cinq médecins spécialisés ORL exerçant en cabinet sont attachés à l’hôpital de Longjumeau pour assurer des consultations : pour enfants (otite, frein de la langue, amygdale, végétations…) et pour adultes (sinusite, saignement de nez , gênes pour avaler ou respirer, plaies bucales, recherche de cancers ORL…). Ils sont assistés d’internes et d’infirmières spécialisés, pour les consultations sur les problèmes de vertiges, de voix, d’audiométrie… « Nos secrétaires médicales ont l’expérience nécessaire pour détecter les situations urgentes. Dans ce genre de cas, un rendez-vous peut-être obtenu dans la journée. De manière générale, le délai de rendez-vous est très court. »

 

L’autre volet important du service concerne la chirurgie. Après diagnostic en consultation, la prise en charge des patients est rapide.

 

 

Deux pratiques qui font le quotidien du service ORL de l’hôpital de Longjumeau :

Dépistage précoce de l’audition

Depuis le printemps dernier, un programme national prévoit un dépistage précoce et gratuit de l’audition proposé pour chaque nouveau-né, avant la sortie de l’enfant de la maternité.

La surdité profonde de naissance est rare (1 enfant sur 1 000), cependant une prise en charge précoce ne peut qu’être bénéfique : l’audition est non seulement indispensable pour l’acquisition de la parole et du langage, mais a aussi une influence déterminante sur le développement mental, social et émotionnel de l’enfant. Le test ne prend que quelques minutes et peut être fait pendant le sommeil du bébé. Le dépistage est effectué avec un matériel automatisé léger qui détecte le fonctionnement correct ou non des cellules auditives de l’oreille et des voies auditives. De nouveaux examens sont réalisés le plus tôt possible lorsque le repérage n’a pas pu apprécier les capacités auditives de l’enfant. Si ce deuxième test confirme un dysfonctionnement, un spécialiste de l’audition pour enfant, devra faire une audiométrie complète afin d’orienter les parents vers la meilleure prise en charge possible.

 

Dépistage des Pathologies thyroïdiennes

Grâce à une étroite collaboration avec le laboratoire d’anatomopathologie et les endocrinologues (étude des lésions sur les tissus pathologiques), les praticiens du service ORL peuvent obtenir un diagnostic rapide et précis pour leurs patients souffrant de pathologies des glandes thyroïdes.

Le spécialiste, à l’aide d’une fine aiguille, prélève des cellules thyroïdiennes : c’est ce que l’on appelle une ponction cytologique. « C’est un geste précis, indolore et simple, » explique le Dr Toutée-Bel. Les cellules récoltées sont examinées au laboratoire qui rend un diagnostic rapide en vue d’une intervention chirurgicale. « Ces thyroïdectomies sont réalisées avec une grande minutie car deux importants nerfs jouxtent les glandes. Durant l’intervention il est réalisé systématiquement un repérage de l’intégrité de ces nerfs par neuro-stimulation. »

Partager cette page sur :

facebook twitter google

Haut de page